2021 : l’année des viols sur mineure à Kankan . Plus de 30 cas enregistrés

Contrairement aux années précédentes, 2021 a été une année très mouvementée en raison de la recrudescence des cas de viol sur mineure dans la région administrative de Kankan, en haute-Guinée. 5 jours seulement après l’arrivée de 2022, les autorités de l’Office de la Protection du Genre, de l’Enfant et des Mœurs (OPROGEM) ont présenté à la presse locale le bilan de leurs activités. Courant l’année dernière, 30 cas ont été déclarés puis recensés par ce service dans toute la région.

Le commissaire Salaha Deen Diallo n’a pas caché sa désolation liée à la montée en grande pompe des cas de viol à Nabaya.

« Il y a eu plus de viol cette année que l’année passée. Si on prend 2020, on a enregistré entre 20 à 21 cas. L’année 2021, on dirait que c’est une pandémie, tellement que le nombre de cas a flambé », regrette-il. Mais, il avance tout de même l’idée selon laquelle les citoyens ont eu le courage de dénoncer les violeurs, ce qui est salutaire.

« On dirait que les gens commencent à dénoncer les cas de viol. Sinon, avant, dans les quartiers, les familles, les gens n’osaient pas dénoncer. Maintenant ils ont compris que quand une fille est violée, beaucoup de maladies peuvent survenir comme le SIDA et autres », a-t-il poursuivi. 

Plus loin, il a appelé les parents des victimes à dénoncer les violeurs de leurs enfants car, « la justice est là pour tous’’.

Avenirguinee.net

Comments are closed.