Affaire 200 milliards : ‘’cette ministre devrait démissionner et se mettre à la disposition de la justice’’(Mohamed Cissé, LaNG)  

0 352

L’affaire de détournement portée sur la ministre de l’enseignement technique Zenab Nabaya Dramé est loin de connaître son épilogue. Malgré le communiqué de démenti du gouvernement, et la sortie du procureur du tribunal de première instance de Kaloum qui a annoncé des enquêtes, les réactions continuent de couler dans l’opinion nationale.

S’exprimant sur l’affaire ce mercredi chez nos confrères de Nostalgie Fm, dans l’émission ‘’face à l’info’’, le président de La Nouvelle Guinée (La NG), Mohamed Cissé a soutenu que la ministre au centre de ce scandale financier « devrait démissionner pour se mettre à la disposition de la justice ».

« On parle de 200 milliards, c’est ce qui est sur la table. Mais, est-ce qu’il n’y a pas d’autres affaires qui sont cachées ? on ne sait pas. Aujourd’hui, cette ministre qui est là, je pense que jusqu’à preuve du contraire, elle bénéficie de la présomption d’innocence. Donc, moi je n’ai pas à juger cela. Mais, je pense que pour permettre au gouvernement d’exercer, elle devait être plus responsable et se mettre à la disposition de la justice tout en se retirant aujourd’hui du gouvernement », estime le président de la formation politique qui a changé samedi dernier de dénomination.

Sur le communiqué du gouvernement soutenant la ministre Zenab Nabaya, Mohamed Cissé pense que « c’est tout à fait normal ». Mais, dénonce la volonté de l’équipe de Kassory Fofana d’intimider la presse dans son rôle d’investiguer dans les affaires publiques.

« Dans tout gouvernement normal, c’est ce qui devrait se passer. Elle devrait démissionner et se mettre à la disposition de la justice. Je ne trouve pas de problème que le gouvernement affiche son soutien à l’endroit de la ministre mais, je condamne la tentative d’intimider la presse », a poursuivi le jeune président.

Ibrahima Sory Camara pour avenirguinee.net

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.