Après Sidya Touré, un autre opposant se désolidarise des manifs annoncées par le FNDC

0 3 772

Après la menace du FNDC de descendre dans la rue pour protester contre la nouvelle constitution et le troisième mandat du président Alpha Condé, plusieurs voix se lèvent pour demander aux opposants de faire face aux risques de propagation de la pandémie du coronavirus, et sursoir toute idée de manifestation en cette période de crise sanitaire. Après le président Sidya Touré qui estime que l’occasion n’y est pas, c’est Fodé Mohamed Soumah, président du parti Génération Citoyenne qui regarde dans la même direction que le responsable de l’UFR. Il demande à ses pairs de combattre la Covid-19 en évitant toute manifestation.

« Je dirais d’abord en tant que politique, les droits de manifester sont consacrés chez nous par son article 10. Et personnellement, je crois avoir arrêté tous les combats pour battre le pavé. Mais il y a des moments où il faut savoir raison gardée. Aujourd’hui, la priorité des priorités que ça soit de la Guinée ou à travers le monde, c’est le combat contre le coronavirus. C’est le combat de la suivie de l’humanité, c’est un combat contre cette pandémie qui, non seulement est en train de faire de millier de morts, mais aussi nous prépare à une catastrophe économique. La seconde, c’est de faire en sorte que les enfants reprennent le chemin de l’école. J’ai milité pour la fermeture des lieux de cultes tout simplement parce que je ne veux pas que la maladie aille dans les foyers. Mais c’est la priorité des priorités contrairement à ceux qui voulaient ouvrir les lieux de cultes. En plus, j’exhorte ce gouvernement incapable et incompétent à se mettre au travail afin de pouvoir proposer des solutions aux guinéens pour une sortie de crise. Et je demande à mes pairs de l’opposition de savoir raison gardée et de sursoir les manifestations de rue, afin de régler ce problème » a lancé Fodé Mohamed Soumah, président du parti Génération Citoyenne.

Mohamed Camara

 

Merci de laisser votre avis après lecture