Bah Oury : ‘’l’éducation nationale va au-delà de la sanction d’un examen’’ 

S’exprimant mardi sur le système éducatif guinéen, le président de l’UDRG, invité dans l’émission ‘’ Mirador’’ de Fim FIM, a laissé entendre que les examens nationaux ne devraient pas être des sanctions, puisque « l’éducation va au-delà de la sanction ». Pour Bah Oury, les causes du faible niveau des élèves guinéens sont connues. Il pointe du doigt le manque d’infrastructures scolaires, le non investissement dans la formation des enseignants à la base…     

« Je dois dire que l’éducation nationale va au-delà de la sanction d’un examen ; c’est la formation, c’est l’investissement pour former des hommes et des femmes capables de servir une économie, un pays, des modèles en termes de culture civique. Donc, c’est beaucoup plus complexe. Et, de ce point de vue, le fait de se polariser simplement sur la moralisation montre qu’en réalité, la mission de l’école de manière globale n’est pas encore réellement engagée », a dit l’opposant au pouvoir Condé.

Pour renverser la tendance, l’ancien vice-président de l’UFDG souhaite que les autorités accordent une attention particulière à l’éducation. Car, à l’entendre, ce secteur n’a pas été une priorité depuis de longues années.

Fatoumata Djoubaté pour avenirguinee.net

Comments are closed.