Chérif Abdallah du GOHA : un opposant politique à la tête d’une organisation sociale

Ne soyez pas étonnés, le président du Groupe Organisé des Hommes d’Affaires, Mohamed Chérif Abdallah est un opposant juré du pouvoir Condé. Depuis son arrivé à la tête de cette organisation, des questions se posent quant à la mission des hommes d’affaires en Guinée. Et, plusieurs commerçants sont victimes de la position politique de celui qui se dit défenseur des statuts et règlements de cette structure.

Même si tout n’a pas commencé depuis la déclaration officielle de son appartenance au FNDC, mais il a activé sa machine ces derniers mois pour contrer l’actuel régime dans toutes ses décisions. Et, à cause de lui, des commerçants peinent à joindre les deux bouts ; même si certains d’entre eux ne le disent pas.

Combien de commerçants ont perdu leurs biens lors des manifestations politiques ? Combien d’hommes d’affaires perdent depuis la fermeture des frontières ? Que fait le GOHA à part des simples déclarations qui se limitent dans les colonnes de quelques médias en ligne ? des citoyens veulent bien avoir les réponses de ces interrogations.

Chérif Abdallah, absent du pays depuis des semaines, se fend des déclarations relayées par des médias, pour inviter les pauvres commerçants à suivre la ligne du FNDC ; une organisation plutôt politique que sociale. C’est pourquoi un dialogue franc et sincère semble être inexistant entre le gouvernement et le GOHA. Puisque les positions de cette organisation et de son président sont connues de tous, sauf celui qui ne veut pas voir.

Des commerçants, soucieux de la quiétude sociale et de la préservation de leurs affaires, devraient trouver une solution pour créer une certaine confiance entre eux et le gouvernement. Surtout revoir les statuts et règlements afin d’éjecter du groupe tous ceux qui mènent des combats politiques contraires à la mission du GOHA.

Par Fran Cissé

Leave A Reply

Your email address will not be published.