Comment gouverner autrement après une décennie passée au pouvoir ? (Par Laye Mamoudou Camara)

Opinion-Dans le monde politique, l’assise de la crédibilité est l’émanation des décisions prises par les dirigeants. Aujourd’hui en Guinée, la défiance s’est installée considérablement depuis une décennie entre les dirigeants et les administrés. Malgré ce doute, le président réélu veut tourner la page pour répondre aux aspirations des guinéens. Comment gouverner autrement après une décennie passée au pouvoir (l) ? Quel gouvernement les guinéens ont-ils besoin ?.

l-Comment gouverner autrement après une décennie passée au pouvoir ?

Le concept gouverner autrement est annonciateur d’espoir et d’illusion. Aujourd’hui, la Guinée a nécessairement besoin d’une nouvelle orientation en matière de gouvernance capable de la propulser au chevet d’émergence. Mais la gestion des 10 dernières années du président réélu a connu moins de succès qu’il en était perçu au début. Cela se justifie par la non réalisation des grands axes prioritaires liés au manque de compétence, surtout de volonté. À cela s’ajoute la violation constante des lois de la République qui ne favorise guère le développement.

En revanche, il revient au président de la République de repenser et d’évaluer sa politique administrative jusqu’ici inefficace. La réussite des actions gouvernementales réside dans sa conception, sa mise œuvre mais également le suivi. Ces trois (3 ) aspects rendent efficace toute politique publique. Il s’agit non seulement de l’identification des différents problèmes, son exécution dans temps et dans l’espace surtout de son évaluation. Toute politique publique est inspirée de la conjoncture socio-économique du pays pourvue qu’elle prenne en compte les défis auxquels les citoyens sont confrontés.

Par ailleurs, gouverner autrement doit fondamentalement rimer avec la vertu, la transparence, ce qui a dû manquer pendant ces dernières années. Au-delà, il faut surtout opter pour une décentralisation effective tout en rendant financièrement les structures locales plus autonome pour qu’elles puissent jouer pleinement leur partition dans le processus de  développement du pays. C’est pour dire que le développement est un idéal qui se construit à la base avec l’implication de toutes les couches sociales.

II-Quel gouvernement les guinéens ont-ils besoin ?

D’abord gouverner, c’est gérer un bien public ou privé. Ceci dit, les guinéens rêvent à ce jour dans sa majorité d’un gouvernement loyal. C’est-à-dire un gouvernement fidèle à ses engagements et ouvert. Cela ne signifie pas que le pouvoir exécutif doit toujours placer ses membres politiques aux hautes fonctions de l’État plutôt qu’il se doit d’être déloyal pour promouvoir la compétence. Ce qui serait perçu comme premier signe de changement.  Ensuite, rendre les institutions indépendantes dans leurs prises de décisions notamment, celles judiciaires qui ont un champ moyennement limité dû à l’influence accrue du pouvoir exécutif.

Parlant du gouverner autrement, il est obligatoire de rompre avec les anciennes aptitudes consistant à réunir des copains aux services Étatiques. Plus loin, responsabiliser les acteurs Étatiques en mettant à leur disposition des outils de travail adéquat. Une gestion saine exige des ressources humaines de qualité.

En outre, la redynamisation du secteur privé s’impose à travers l’encouragement des initiatives venant dudit secteur. Ce qui aura deux (2) impacts sur l’État mais aussi sur la population. Il faut aussi rendre le marché public compétitif. En dépit de tout cela rajeunir l’administration qu’est davantage vieillissante. Avec cette nouvelle énergie la voie serait sûrement ouverte au changement car, l’ancienne génération aura montré ses insuffisances depuis des années …

La qualité des politiques publiques détermine leur efficacité. Le pouvoir public n’a d’autre rôle que d’assouvir aux désirs de ses citoyens par le canal décisionnel. Pour cela, toute décision étatique doit être sincère et collégiale envie de parvenir à cet effet à la réalisation de l’intérêt collectif.

Auteur : Laye Mamoudou Camara Diplômé en sciences politiques.

Numéro : 628-87-26-72

lcamarado@gmail.com

Leave A Reply

Your email address will not be published.