Conakry : Intelligentsia 3.0 passe au scanner le système éducatif guinéen

Soucieux de l’avenir du système éducatif, le cercle Intelligentsia 3.0 a organisé samedi, 11 juillet, un cadre d’échanges à Conakry. Placée sous le thème : « Éducation-Adequation-Formation-Emploi », la rencontre a réuni hommes politiques, étudiants, entrepreneurs, pour réfléchir sur les solutions aux problèmes qui freinent l’évolution du secteur éducatif.

Pour le coordinateur de ce cercle, cette journée est le résultat du constat fait par son équipe :« Nous sommes là pour une journée de réflexion sur le système éducatif, parce que nous avons fait le constat qui a révélé que notre système éducatif à de sérieux problèmes. Cela se comprend par le fait qu’après les études, les gens ont du mal à avoir du travail ; alors que l’école est censée préparer les gens, préparer leur avenir professionnel. Dans ce cas, s’il n’y a pas d’adéquation entre ce qui est appris à l’école et ce que le marché d’emploi demande, c’est qu’il y a un problème », dit-il.  Prenant part à cette rencontre, Djenab Touré, directrice du département fichier à la CENI, a laissé entendre que la formation doit commencer les enfants à la base.

« Il faut commencer par les enfants à bas-âge. Quand je dis bas-âge, à partir de deux ans, un enfant doit se retrouver dans un cadre où il va commencer à être formaté. Au-delà, il va commencer à apprendre à parler, à recevoir tout ce qui est bon dans la société. Donc, l’éducation civique et morale. Comme ça il aura la facilité d’apprendre quand il sera à l’école primaire », a-t-elle estimé.  Dominique Bangoura quant à lui, pointe du doigt le manque d’infrastructures, de personnels, et le vieillissement du programme enseigné.  

« J’ai compris que tout le monde est d’accord que nous avons des problèmes pour lesquels il faut trouver des solutions pour sauver notre système éducatif. Ce sont des problèmes d’infrastructure, de personnel, de programme enseigné, mais également le rôle des différents acteurs de l’éducation. Des approches de solution ont été proposées et j’espère bien que ces solutions tomberont dans de bonnes oreilles ».

Après les épreuves du baccalauréat de cette année, intelligentsia 3.0 compte organiser un programme de formation des bacheliers sur les techniques d’orientation.Il faut noter que cette journée de réflexion sur le système éducatif a connu la présidence de Bah Oury, Siaka Barry et Mme Hadja Saran Daraba.

Abdoul Karim Touré pour avenirguinee.net

Comments are closed.