Contre les drogues : ouverture des discussions autour du plan directeur national, à Conakry

Plusieurs acteurs sont réunis ce mardi dans un réceptif hôtelier, dans le cadre de l’atelier de validation du plan directeur de contrôle des drogues en République de Guinée. Écrit par Mohamed Cissé (623-33-83-57).

Dans le cadre de la lutte contre les drogues, l’atelier de validation du projet du plan national directeur, a été ouvert ce mardi 30 mars 2021, dans un réceptif hôtelier de Conakry. Pendant trois jours, des acteurs de la société civile, du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, des services sociaux de lutte contre la drogue, des services de la défense et de sécurité, du ministère de la justice, de la santé, vont se pencher sur de nombreuses questions liées à ce phénomène.

Dans son discours, le chargé d’affaires du bureau de la CEDEAO en République de Guinée, Funsho Oladele Ibrahim a indiqué que « le trafic de drogue illicites, l’abus de drogues et la criminalité organisée continuent d’être une préoccupation majeure en Afrique de l’Ouest en raison de la vulnérabilité de la région, des frontières poreuses, de la faible compréhension des directives claires sur les politiques de prévention et de contrôle des drogues. L’usage et le trafic de drogues illicites pèsent terriblement sur les familles, sur les performances scolaires et la cohésion sociale, exacerbant ainsi la pression sur les systèmes nationaux de santé, d’économie et de sécurité déjà fragiles », dit-il.

Et de poursuivre, « Dans ce contexte, les chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO ont adopté la « la déclaration politique sur la prévention de l’abus des drogues, du trafic illicite des drogues et des crimes organisés en Afrique de l’Ouest en 2008. Conformément à la déclaration politique, le « plan d’action antidrogue de la CEDEAO pour lutter contre le trafic illicite de drogues, la criminalité organisée de l’abus des drogues en Afrique de l’Ouest (2016-2020) » a été élaboré et est en cours de mise en œuvre », a-t-il annoncé.Prenant la parole au nom du gouvernement guinéen, Me Mohamed Koly Camara, représentant du ministère de la justice, qui a donné le coup d’envoi de cet atelier, a rappelé l’engagement de l’Etat guinéen à lutter contre la consommation des drogues dans le pays.   

« A cet égard, j’exhorte toutes les parties prenantes présentes à cet atelier à examiner attentivement le plan et à le valider pour qu’il atteigne les objectifs souhaités… Je saisis cette occasion pour vous assurer de l’engagement du gouvernement à trouver des solutions au problème de la drogue en Guinée. Je suis convaincu que les résultats de cet atelier et le plan validé, serviront d’impulsion pour redoubler d’efforts aux niveaux national et régional, pour lutter contre la menace de la drogue3 », a-t-il souligné. Il faut noter que cette rencontre a connu la présence du colonel Thiégboro Camara, secrétaire général chargé de la lutte contre les drogues et le crime organisé. Elle prend fin le 1er avril 2021. 

Comments are closed.