Contre les Mutilations Génitales Féminines : des responsables religieux s’engagent

0 254

Dans le cadre de la journée internationale « Tolérance Zéro » aux Mutilations Génitales Féminines (M G F) en Guinée, le ministère de l’action sociale, de la promotion féminine et de l’enfance, en collaboration avec ses partenaires a organisé mardi, 4 février, la conférence nationale sur les mutilations génitales féminines. C’est la salle du 28 septembre du palais du peuple qui a servi de cadre au déroulement de la rencontre qui a pour objectif, associer les leadeurs religieux pour la promotion de l’abandon des MGF.

Interrogé, le Directeur Général Adjoint du Bureau stratégique National au Secrétariat général des affaires religieuses, Aboubacar Sidiki Nabé a fait savoir le rôle des religieux dans la lutte contre les MGF.

 »L’un des rôles des religieux, c’est de veiller au bien-être de la population surtout les femmes et les enfants. C’est pourquoi, le Secrétariat général des affaires religieuses s’est engagé dans la dynamique de la promotion du bien-être du peuple croyant de Guinée », a-t-il dit. Soulignant ensuite que l’objectif de ces trois jours est d’échanger sur les stratégies à mettre en place afin de lutter les MGF.

 »Cette conférence a pour objectif d’échanger avec des leadeurs religieux chrétiens et musulmans, des fidèles musulmans venus du Royaume Chérifien du Maroc, de la Mauritanie, autour de la problématique des Mutilations Génitales Féminines. Donc, les médecins nous ont démontré toutes les conséquences néfastes sur la santé de la femme et les filles. Le Secrétaire général est engagé dans le cadre de la promotion de l’abandon des Mutilations Génitales Féminines, du mariage de l’enfant, du travail des enfants et le viol des petites filles(…) »indique-t-il.

Ibrahima Sory Camara

Leave A Reply

Your email address will not be published.