Coup d’Etat au Burkina Faso : la CEDEAO se fait entendre (communiqué)

La Communauté Economique des États de l’Afrique Occidentale vient de réagir suite au coup d’État orchestré lundi au Burkina Faso par des militaires qui ont évincé le président Roch Marc Christian Kaboré. A travers un communiqué diffusé sur sa page Facebook, la CEDEAO a, comme à son habitude, condamné ce coup de force des soldats Burkinabés.

Ci-dessous, l’intégralité du communiqué.

La CEDEAO note que, malgré les appels de la communauté régionale et internationale au calme et au respect de la légalité constitutionnelle, la situation au Burkina Faso est caractérisée par un coup d’Etat militaire ce lundi 24 janvier 2022, suite à la démission du Président Roch Marc Christian Kaboré, obtenue sous la menace, l’intimidation et la pression des militaires après deux jours de mutinerie.

La CEDEAO condamne fermement ce coup de force des militaires qui marque un recul démocratique majeur pour le Burkina Faso. Un sommet extraordinaire de la CEDEAO se tiendra dans les prochains jours pour examiner cette situation.

Fait à Abuja, le 25 janvier 2022

La Commission de la CEDEAO

Focus avenirguinee.net 

Comments are closed.