Crise politique:  »le GOHA appelle les nations unies à s’impliquer avant qu’il ne soit trop tard »(déclaration)

0 91

La Guinée se dirige vers une élection présidentielle au cours de laquelle le président sortant Alpha Condé est candidat pour un troisième mandat contesté par la majorité du peuple de Guinée.

Le groupe organisé des hommes d’affaires (GOHA), soucieux d’un lendemain meilleur à l’issue de cette élection prévue le 18 octobre 2020, invite l’organisation des nations unies (ONU), l’union européenne, les États-Unis d’Amérique, l’union africaine, la CEDEAO, la Francophonie, la France et tous les acteurs épris de la paix à s’impliquer fortement pour la tenue d’une élection libre, transparente, crédible et acceptée de tous.

Un scrutin non crédible conduira à la contestation des résultats, et de ce fait, à la menace de la paix sera menacée. Et point n’est besoin de rappeler qu’une déstabilisation de la Guinée impactera toute la sous-région Ouest africaine.

Il est donc temps de prendre les devants en œuvrant pour une présidentielle apaisée et qui sera acceptée par ceux qui seront déclarés perdant.

En rappel, Depuis 2010 près de deux mille opérateurs économiques ont été victimes de pillages, d’incendies de leurs commerces pendant des crises post-électorales ou des manifestations politiques et sociales. Sans parler des centaines de citoyens guinéens qui ont perdu la vie ou qui ont été blessés dont certains sont paralysés à vie.

C’est pourquoi, nous invitons en particulier Mr António Manuel de Oliveira Guterres, secrétaire général des nations unies à s’impliquer personnellement avant qu’il ne soit trop tard. La crise postélectorale qui a fait des milliers de morts en Côte d’Ivoire est un exemple illustratif d’une élection mal gérée parce que non crédible

Le 10 septembre 2020

Chérif Mohamed Abdallah Haïdara

Président du groupe organisé des hommes d’affaires (GOHA)

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.