Culture : Kakè-Tougué, l’étoile montante de la musique guinéenne

0 167

Une étoile vient de s’allumer dans le monde musical guinéen. Kakè Fatoumata Binta connue sous le nom de Kakè Tougué est passionnée de la musique depuis son enfance. Cette étoile montante veut briller dans le monde entier à travers ses œuvres artistiques qu’elle produit et entend produire.

« La musique était ma passion depuis mon enfance. Lorsque j’etais toute petite, je chantais même quand j’étais en train de travailler. Mon père me disait souvent toi là, tu deviendras une chanteuse parce que tu aimes trop la musique. En ce moment on était à Guékédou », a indiqué l’artiste.
En 2004, cette jeune dame a commencé à intégrer les groupes de danse jusqu’en 2006.

« Quand je suis venue à Conakry, en 2004, j’ai cherché quelque part où aller faire la répétition de danse. Donc, j’ai eu à répéter plusieurs temps avec un ami qui est décédé », souligne-t-elle.

De la même année, elle a commencé à faire des tournées avec les artistes tel que, Alphadjo Dara un artiste qui n’est pas à présenter dans le monde musical guinéen et Africain.

« Alphadjo Dara est venu nous prendre pour aller à Dakar danser pour lui. Quand il était venu, je n’y étais pas ce jour-là mais, notre chef a dit qu’il y a une fille de Tougué qui sait bien danser tu vas partir avec elle. C’est comme ça j’ai suivi Alphadjo Dara à Dakar et on a fait des tournées dans plusieurs pays comme le Mali, la Mauritanie, la Gambie… Lorsqu’on est revenu, on est parti en Sierra leone. J’ai continué la danse jusqu’en 2006 », a fait savoir Kakè Tougué.
Cetteartiste aux multiples talents, a commencé à chanter en 2006. Elle apprenait près d’Alphadjo Dara jusqu’en 2013.

« En 2006, Alphadjo Dara m’a dit Kakè, tu sais ce que tu vas faire maintenant? Il faut chanter tu as une belle voix. Il m’a dit de prendre le micro et faire le chœur pour moi. J’étais près de lui jusqu’en 2013. »

D’ajouter, elle dira : « je me suis vue avec Amadou accordéon et, il m’a appelé pour une dédicace, je suis allée. Après cela, je suis partie chez lui pour lui dire de m’apprendre à chanter et il m’a accepté. On est resté ensemble. Mon premier morceau, c’est lui qui m’a donné, j’ai composé il m’a guidé, j’ai fait le deuxième morceau du tire Fouta Djallon », ajoute-t-elle.
Kakè Tougué a un rêve d’être une grande star mondiale comme : « La musique c’est ma passion et je veux évoluer dans ce domaine. Je veux être comme Viviane N’dour. »

Pour terminer, elle lance un appel aux guinéens « Je demande aux guinéens de se donner la main en s’entre aidant entre nous. Si nous les artistes, nous évoluons, c’est la Guinée qui gagne », conclu-t-elle.

Leave A Reply

Your email address will not be published.