Des membres du MOUSAPEGUI contestent l’invitation de Kaba Dollars au festival Bilamba – Abidjan

La vague d’ambiance violente continue de faire virevolter les membres du Mouvement des Sapeurs de Guinée (MouSaPeGui). Malgré l’intervention du service national de réglementation de promotion des organisations non gouvernementales et mouvements associatifs (SERPROMA) qui, à travers une lettre circulaire, a demandé la mise en place d’un bureau transitoire qui aurait eu pour charge de gérer le mouvement du 1er juin au 31 Août (ce qui n’a pas été respecté, selon un des membres du Mouvement), la situation reste toujours tendue. Ce qui l’illustre d’ailleurs, c’est la nomination vivement contestée de Kaba Wembalogie, au festival international de la Sape d’Abidjan « Bilamba ».

A travers un entretien avec la rédaction d’avenirguinee ce jeudi, l’ancien responsable des affaires juridiques et membre fondateur du Mouvement des Sapeurs de Guinée a tenu à édifier la lanterne du public guinéen à propos de ce qui déchire le mouvement. Selon Amadou Baldé, la participation de Kaba Dollar au festival « Bilamba » est :  » ridicule. Le caractère du festival d’Abidjan n’est pas une compétition et ça ne l’a jamais été. C’est la 7ème édition et c’était une rencontre des Sapeurs ivoiriens », a-t-il indiqué.

Poursuivant, il signale qu’en 2019, le président du Mouvement des Sapeurs de Guinée, Kaba Dollar avait fait usurpation de titre en présentant un trophée « mensongère » au public guinéen.

 » il (Kaba wembalogie) avait présenté un trophée au public guinéen soi-disant qu’il a été meilleur sapeur de l’Afrique de l’ouest. C’est archi faux ! Même si on l’a accompagné dans ce mensonge. C’est ce qui l’a donné beaucoup de visibilité. Et, ça a été une panique totale entre les Sapeurs au niveau du Congo, de la Côte d’Ivoire, la Guinée, du Mali…les autres Sapeurs ont dit non, ce n’est pas une compétition. Il a été récompensé pour avoir été la seule personne qui a pris son vol d’un pays pour un autre. Pour cela, il a reçu une médaille de récompense », a laissé entendre notre interlocuteur.

Suite aux dénonciations récentes de ses pairs, poursuit Amadou Baldé, : » cette fois-ci, il est passé par son ami qui l’avait récompensé, Joël Gabo, afin que ce dernier lui fasse un autre trophée qui sera dénommé « meilleur ambianceur de l’Afrique de l’Ouest ». Le festival n’est pas encore arrivé mais il viendra présenter encore ce trophée. Et, c’est ce qu’on ne veut pas. Nous voulons que le pays soit représenté dans des compétitions dignes de nom et que quand un trophée vient, qu’on l’acclame et qu’on dise que c’est mérité. Il ne faut pas qu’on négocie les trophées. Si c’est pour le Rouge Jaune Vert, la sapologie, on ne veut plus représenter la Guinée dans le mensonge, on veut que tout soit mérité ».

« On est pas contre lui mais si le nom de la Guinée est sali, on sera touché. C’est pourquoi on met à la connaissance du public ce que Kaba est en train de faire », a conclu ce membre fondateur du Mouvement des Sapeurs de Guinée.

L’on s’interroge d’avantage sur jusqu’où cette discorde ira entre les anciens meilleurs amis qui ont œuvré pour hisser le drapeau guinéen à travers leur mode vestimentaire hors pair.

Ibrahima Sory SYLLA pour avenirguinee.net
625.21.09.71

Comments are closed.