Excès de charges des camions : la police engage une nouvelle bataille !

Ayant constaté la difficile circulation des camions dans la ville de Conakry, la direction générale de la police nationale s’est entretenue ce vendredi, 9 juillet, avec les responsables du parc automobile Burkina. Le Général Ansoumane Bafoé Camara, présent à cette rencontre, a prévenu qu’aucun camion ne quittera le Port Autonome de Conakry avec une charge à hauteur de plus de 5 mètres.

« Ces derniers jours, nous avons arraisonné trois camions remorques. Le premier cas a été enregistré dimanche dernier. C’est le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, lui-même en personne, qui a constaté sur la corniche sud un camion très surchargé. L’objectif donc de cette rencontre est d’empêcher que désormais des camions hors normes sortent du port. Si un camion est chargé et volumineux avec une hauteur de plus de huit mètres, cela veut dire qu’il ne peut dépasser ni le pont du 8 novembre ni les passerelles qui se trouvent sur l’autoroute Fidèle Castro. Ils seront alors obligés d’emprunter les routes secondaires dans les quartiers. C’est ce qui amène des risques d’accidents. C’est pourquoi d’ailleurs, ils écrasent des motards et des jeunes qui jouent au ballon dans les quartiers », dit-il.

Poursuivant, il annonce de nouvelles dispositions prises pour éviter le pire : « Désormais, la police nationale va mettre un dispositif sur la voie publique pour arraisonner tous les camions qui sont chargés et qui dépassent 5 mètres de hauteur », souligne le patron de la police guinéenne.

Abdoul Karim Touré pour avenirguinee.net

Comments are closed.