Halte à la manipulation des conducteurs des motos-taxis : une mission du PNUD entame une sensibilisation, à Conakry

0 91

En Guinée, Les Taxis motards représentent un groupe socioprofessionnel, constitué essentiellement de jeunes, vulnérables à l’instrumentalisation des partis politiques pour des campagnes électorales émaillées généralement de violences entre militants. Ces violences entraînent souvent des dégâts matériels importants, des pertes en vie humaine, et affectent surtout les activités économiques. 

Pour lutter contre l’instrumentalisation des conducteurs des taxis-motos, le gouvernement guinéen et les agences des Nations Unies (UNFPA, OIM et PNUD) avec le financement du Fonds des Nations pour la consolidation de la paix PBF ont mis en place « le projet d’Appui à la Réduction de l’instrumentalisation et des violences politico-sociales des jeunes Taxi motards ».

Après les leaders du FNDC, du CNOSCG et les Commissariats centraux, l’équipe de ce projet a été reçue ce lundi 09 novembre, par le Mouvement National pour le Développement ( MND) à son siège sis à Lambayi, dans la commune de Ratoma.

 

« Nous avons suivi une formation avec le PNUD, donc aujourd’hui, nous sommes sur le terrain pour restituer cette formation au niveau des QG des partis politiques. Elle concerne l’encadrement et la sensibilisation des conducteurs des taxis-moto contre leur instrumentalisation au moment des campagnes électorales. Et, nous savons que cela n’est pas possible sans une référence ou implication des leaders politiques.  Parce que généralement ce sont eux qui invitent les jeunes conducteurs des taxis-moto à faire les cortèges. Nous savons que les rumeurs sont véhiculées généralement par ces jeunes d’un quartier à un autre, d’une commune à une autre, d’une préfecture à une autre. Alors, il est important de les sensibiliser, dire qu’ils ne doivent pas mettre le feu dans ce pays ; ils doivent comprendre qu’ils sont des jeunes, ils sont l’avenir de ce pays, ils sont nos relèves », indique Hadja Foulématou Diarra, animatrice dudit projet.  

 Au nom du président du MND, Djibril Diallo, qui a reçu la délégation, a salué cette initiative. Soulignant qu’elle devrait être entreprise pendant les campagnes électorales.

« C’est non seulement un sentiment de satisfaction, mais aussi de regret. Puisse qu’on aurait souhaité que cette mission se présente dans nos locaux avant la campagne électorale… Donc, on salue l’initiative mais, je dirais qu’on aurait souhaité qu’elle soit là plutôt » estime-t-il.

A noter que cette mission de sensibilisation va rencontrer tous les leaders politiques pour appeler à la non manipulation des conducteurs des taxis-moto, et les inviter à la préservation de la paix et de la cohésion sociale en Guinée.

Ibrahima Sory Camara pour avenirguinee.net

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.