Il est accusé d’avoir retenu sa copine pendant 6 ans en menaçant de publier ses photos intimes

Accusé de harcèlement et d’atteinte à l’image de sa compagne (retenue dans la relation depuis 6 ans sous les faits de menaces), le jeune Thierno, âgé de 29 ans, a été présenté ce jeudi, à la presse, par l’Office de Protection du Genre, de l’Enfance et des Mœurs (OPROGEM).

A en croire le chef du département Protection Genre et Enfant de l’OPROGEM, Commissaire Ibrahima Arafac, ce jeune sociologue, pour maintenir Kadiatou Diallo dans ses délires, a : « envoyé les photos intimes, très exposées aux parents de la victime. Depuis 6 ans, il sortait avec la fille mais sous l’effet de harcèlement », a-t-il expliqué. Et, À chaque fois qu’il avait besoin de faire ses sales besognes, poursuit-il, : « il appelait la fille en lui disant si tu ne viens pas je vais publier tes photos. Et, c’est suite à ça qu’il a eu plusieurs photos de la fille. Et, quand la fille a décidé de tout arrêter avec lui, il a fini par envoyer les photos d’elle à ses oncles qui sont à l’extérieur et à certaines de ses sœurs ».

Devant les hommes de médias, l’accusé, lui, a réfuté les charges contre lui. Mais, explique par ailleurs que : « Nous avons été ensemble pendant 6 ans, depuis 2014. Les 3 premières années, tout allait bien. Lorsque j’étais à Dakar en 2016, c’est elle même qui m’a envoyé des photos nues d’elle et avec son propre consentement. Quand je lui ai demandé pourquoi elle m’envoie ça, elle a répondu que c’est parce qu’on est distants et qu’ainsi je peux regarder ses photos en attendant mon retour. En 2017, je suis revenu et j’ai trouvé qu’elle a changé de comportement. Alors, j’ai décidé d’arrêter avec elle ».

Et d’ajouter : « Elle utilisait déjà mon mot de passe avant ça, on a le même compte qu’on utilisait ensemble. Le nom de son compte Kadiatou Diallo et le mien Thierno Sadou Bah. Comme j’ai décidé de ne plus la suivre à cause de son changement de comportement et que j’ai commencé à en suivre une autre, elle a dit qu’elle allait me mettre dans des problèmes et que je ne m’en sortirai jamais », a-t-il raconté.

Pour l’heure, la situation reste au niveau des autorités judiciaires qui tentent d’élucider le problème.

Ibrahima Sory SYLLA pour avenirguinee.net
625.21.09.71

Comments are closed.