Je suis pour l’idée du changement de régime et du système qui n’avancent pas le pays (Yaya Diplo kourouma)

Ce dimanche, 05 septembre tôt le matin, nous avions été réveillés par des coups de tirs qui se sont soldés par l’arrestation du Président de la République, Pr Alpha Condé, par le Groupement des Forces Spéciales à sa tête le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya, un ancien légionnaire français.
La Guinée, de l’indépendance à nos jours, n’avait pas enregistré un coup d’État contre un Président en exercice. Cette pratique n’est pas à encourager dans un pays démocratique.
Cependant, je suis pour l’idée du changement de régime et du système qui n’avancent pas le pays. Notre pays était bien parti pour amorcer le processus démocratique mais, hélas ! On pouvait bel et bien être un modèle de démocratie dans la sous-région si nos dirigeants acceptaient l’alternance même dans la continuité ou pas. Mais, fort malheureusement, cet esprit ne rime pas avec leurs intérêts égoïstes et la soif de monopoliser ou de confisquer le pouvoir sans partage. Je me bats pour la République non pas pour un individu. La démocratie est là, elle est toujours là, oui! Notre pays pourra encore.
Force est de constater que certaines réalités sociopolitiques et économiques avaient trouver refuge en Guinée. Parmi ces monstres dévastateurs de la cité, l’on peut citer l’injustice, le détournement à cœur ouvert, le clanisme, la division sociale caractérisée par des conflits communautaires et politiques.
La République de Guinée a besoin de l’unité de ses filles et fils pour son développement, de la volonté politique pour arrêter et traquer les prédateurs économiques, de déverrouiller l’indépendance de la justice, du rassemblement général pour consolider la nation, des institutions solides pour renforcer la démocratie.
Par ailleurs, je remercie les nouvelles autorités particulièrement le Président du Comité National du Rassemblement pour Développement (CNRD), Lieutenant-colonel Mamady Doumbouya d’avoir libéré les détenus politiques. Je les invite également à privilégier les intérêts de la nation.
Notre pays a soif, il a besoin de l’eau potable,
Notre pays est asphyxié, il a besoin de respirer l’air pure. La décrispation de la population, l’amélioration du panier de la ménagère etc…
Je n’ai nul doute des compétences de l’armée afin de rétablir la démocratie, de consolider le tissu social, de lutter contre la gabegie financière, de promouvoir l’excellence et l’entrepreneuriat jeune.
La population attend beaucoup du CNRD pour mettre fin à des années de galère.
Yaya Diplo kourouma

Comments are closed.