Journée mondiale contre la rage : une campagne de vaccination lancée à Matoto

Ce mardi, la République de Guinée, à travers le ministère de l’élevage et de l’agriculture avec l’appui des partenaires techniques et financiers (FAO et OMS Guinée), a célébré la journée mondiale contre la rage. Elle a été placée sous le thème : « La rage : la réalité, pas la peur ». Le tout s’est déroulé sous l’autorité du maire de la commune de Matoto, Mamadouba Tos Camara.

Prenant la parole, il a rappelé l’importance de la lutte contre la rage en ces termes : « Cette vaccination a une utilité très importante et très capitale au niveau de nos populations. Non seulement ça protège la population contre la rage des animaux surtout les chiens, et aussi ça amène les animaux à l’abri contre des victimes causées au sein de nos citoyens », a-t-il martelé. Appelant ensuite « les citoyens de sa commune à « se mobiliser et d’envoyer les chiens pour les vacciner contre la rage. Car, vacciner les chiens contre la rage, c’est protéger la santé des citoyens ».

Revenant sur l’objectif visé par cette journée, Dr Mamadou Racine N’diaye, représentant par intérim de la FAO en Guinée, a rappelé que « les statistiques de la FAO stipulent que 99% des cas pourraient être mortels, alors que ce drame peut être évité par la vaccination. En Asie, on estime à 35 172 (59,6% du total mondial); la charge de mortalité due à la rage transmise par les chiens est estimée à 1 875 décès humains en Asie centrale et à 229 décès humains par an au Moyen-Orient ; en Amérique latine et Caraïbes, le nombre de cas de rage humaine et canine a diminué de manière significative dans cette région grâce à un contrôle soutenu; en Afrique, on estime à 21 476(36.4% du total mondial) », a-t-il expliqué.

Sur le cas spécifique de la Guinée, de 2011 à 2017, Dr N’diaye précise que : « on note 10 153 personnes exposées à la maladie par les morsures de chiens et évacuées vers les centres de prévention antirabique. 50 personnes d’entre elles ont développé la rage. En 2020, 1 426 cas dont 4 décès ont été enregistrés. Chaque année dans le monde, des dizaines de milliers de personnes meurent de rage et 4 personnes sur 10 mordues par des chiens suspects sont des enfants de moins de 15 ans. Une personne meurt toutes les 10 minutes, l’Asie et l’Afrique payant le plus lourd tribut ».

Dans son discours de lancement, le secrétaire général du ministère de l’élevage et de l’agriculture, El hadj Mamadou Condé, a lancé un appel aux propriétaires des animaux.

« Nous demandons aux propriétaires des chiens de nous rejoindre ici pour qu’on puisse commencer la vaccination. Et, les jours qui suivent, les services compétents de la direction nationale des services vétérinaires continueront de commune en commune, de préfecture en préfecture, pour faire largement la vaccination des chiens afin que nous soyons au rendez-vous de l’horizon 2030 qui va faire l’éradication totale de la rage au monde. Et, nous souhaitons être parmi les premiers ».

‘’Zéro rage en Guinée d’ici 2030′, c’est la vision des partenaires et du ministère de l’élevage et de l’agriculture .

Ibrahima Sory Camara pour avenirguinee.net

656898121

Comments are closed.