Journée mondiale de la vue : à la rencontre de l’ophtalmologue Dr Mamadou de l’hôpital Donka

L’humanité célèbre ce jeudi, 14 octobre, la journée mondiale de la vue. Cette année, placée sous le thème : « Love Your Eyes », « aimez vos yeux », elle a pour but d’encourager chacun à passer un examen de la vue. En Guinée, cette journée a été marquée par une séance de consultation quasi gratuite à l’ophtalmologie de Donka (CADESSO), un centre hospitalier public.

Dans la ferveur de cette journée, la rédaction d’avenirguinee.net a rencontré jeudi Dr Mamadou Oury Bah (MOB), trouvé en pleine consultation. Sur cette célébration, il a fait savoir que ce 14 octobre est  » une occasion pour tous les ophtalmologues du monde de se rappeler des problèmes qui surviennent au niveau mondial sur le plan de la santé oculaire ».

Interrogé sur les pathologies qui conduisent à une cécité de vue chez l’être humain, ce médecin ophtalmologue a laissé entendre que : « il y a des maladies oculaires à caractère de santé publique et qui troublent  la vue au niveau de la population. Il y a des maladies telles que la cataracte et d’autres liées à certaines pathologies générales du diabète, il y a des vices de réfraction. Il y a des maladies de cécité qui sont difficiles à gérer chez nous ici. Mais, la maladie la plus fréquente qui occupe le premier plan de la cécité, c’est la cataracte qui est liée à l’âge mais qui peut survenir dans d’autres conditions :  diabète, cas d’accidents, de traumatisme », a-t-il expliqué. 

Plus loin, ce médecin indique que la perte de la vue peut arriver à partir « d’un départ banal, un petit mal qui commence et qui est négligé ou qui fait recours à des méthodes mal propres qui finissent par aboutir à une dégradation, à une atteinte analogue et fonctionnelle ». C’est pourquoi, conseille-t-il : « le premier réflexe quand on a mal, c’est d’aller se confier au centre de santé le plus proche. Il faut respecter les mesures de sécurité au travail, au niveau des travaux publics, de la circulation, le port des casques, l’utilisation de la ceinture de sécurité dans les voitures et éviter les risques, les violences. Ce sont aussi des moyens de prévention des problèmes oculaires. Pour se faire consulter, il ne reste qu’une seule fois dans l’année pour voir si on ne porte pas des maladies qui peuvent passer inaperçu tel le glaucome chronique angle ouvert. La douleur commence petit à petit et devient à la longue un gros problème. Aller se faire consulter est un moyen de prévention contre certaines maladies », assure le Dr MOB.

Pour conclure son intervention, il confie qu’au moment de notre entretien, une chirurgie de bloc était en cours à moindre coût. Ce, à l’occasion de la journée mondiale de vue.

Notons tout de même qu’en Guinée, selon Dr Mamadou Oury Bah, plus de 40 personnes souffrant de cataracte se font opérer au service ophtalmologie de l’hôpital Donka, outre celles qui viennent pour des consultations étant atteintes de cataracte moins développée.

Ibrahima Sory SYLLA et Ibrahima Sory Camara pour avenirguinee.net
625210971/621269982

Comments are closed.