Kankan : ‘’il y a un groupe de bandits formés pour nous empêcher de manifester’’

La marche appelée mercredi par l’UFDG et l’ANAD contre les arrestations des opposants au pouvoir condé, et pour la reconnaissance de la victoire de Cellou Dalein Diallo à la présidentielle dernière, n’a pas été répondue par les citoyens de la ville de kankan, fief du parti au pouvoir. Au centre-ville, les magasins et boutiques sont restés ouverts durant toute la journée. La circulation vivait son rythme habituel.

Sur les raisons du non-respect de ce mot d’ordre lancé par le principal parti de l’opposition, le secrétaire fédéral de L’UFDG à kankan s’est confié à avenirguinee.net.

‘’Nous sommes dans une situation très particulière à kankan. Même sans manifestation, on nous attaque. On est prêt à sortir si réellement la constitution est respectée, si réellement la manifestation est accordée. Mais quand c’est deux poids deux mesures, on est dans l’inquiétude. Surtout il y a un groupe de bandits formés contre nous, pour nous empêcher de manifester ; voilà réellement ce qui fait qu’on n’arrive pas à nous mouvoir  » a martelé Antoine Dogbo Guillavogui. 

Et de poursuivre, « ils ont brûlé des boutiques, attaqué et vandalisé des concessions appartenant aux militants du L’UFDG lors des dernières campagnes électorales, juste parce qu’ils se sont mobilisés pour accueillir leur leader. Est-ce une démocratie ça ? Je dirais absolument non. Et, c’est d’ailleurs une façon pour le pouvoir de décapiter la démocratie en Guinée ».

Dogbo Guillavogui a également invité les guinéens à s’unir « pour sauver la démocratie guinéenne qui est en train de mourir à petit feu ».

Dé Kankan, Souleymane Kato Camara pour avenirguinee.net

Leave A Reply

Your email address will not be published.