Kindia : les 375 téléphones saisis lors du BAC envoyés à Conakry (DPE)  

En marge du lancement ce lundi des épreuves du BEPC à Kindia, le directeur préfectoral de l’éducation a profité de l’occasion pour s’exprimer sur la saisie de plus 300 téléphones dans plusieurs centres de cette ville située à 135 kilomètres de la capitale Conakry.

Dans son intervention, Ousmane Aissata 1 Camara a fait savoir que les appareils ont été envoyés au ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation.

« Au niveau de Kindia, nous avons pris 375 téléphones des mains des candidats. Cela grâce aux détecteurs qui nous a aidés à prendre ces enfants au pré-contrôle. Donc, les téléphones sont retirés et ils sont partis à Conakry », dit-il.

Pour recevoir leurs téléphones, il appelle les propriétaires à se rendre dans à Conakry : « La loi est dure mais c’est la loi. Ce qui est appliqué à Kankan sera de même à Kindia. On leur a dit que s’ils veulent leurs téléphones, qu’ils aillent à Conakry ».

En Guinée, près de 84 mille candidats ont affronté le BAC cette année. Pour éviter des cas de fraudes, le ministère chargé de l’éducation nationale a mis en place une bagatelle de mesures pour la bonne marche de cette examen. Mais, cela n’a pas empêché les élèves d’introduire des téléphones dans des centres. Le ministre Bano Barry a déjà annoncé une poursuite judiciaire contre les tricheurs et leurs complices.

De Kindia, Aboubacar Samoura pour avenirguinee.net

Comments are closed.