La CSCBC invite la junte ‘’ à définir les organes, leur fonctionnement et la durée de la Transition’’  

La Commission de Suivi du Code de Bonne Conduite des Partis Politiques en Guinée (CSCBC) s’est exprimée ce vendredi sur la situation sociopolitique du pays caractérisée par la prise du pouvoir par l’armée depuis le 5 septembre dernier. A travers une déclaration qu’ils ont lue à la maison de la presse de Kipé, les membres de cette structure ont dit prendre acte « de cet état de fait et se félicite du climat politique ainsi que des actes d’une importance capitale déjà posés par les nouvelles autorités du pays. Notamment :

La libération des détenus politiques et l’abandon des poursuites judiciaires à leur encontre ;

  • L’initiative d’une série de concertations avec tous les acteurs des forces vives de la nation et des partenaires étrangers ;
  • La libération du siège de l’UFDG ;
  • L’ouverture progressive des frontières terrestres jusque-là fermées avec les pays voisins de la République de Guinée ;
  • La volonté exprimée de faire de la justice la boussole qui orientera leurs actions…. ».

Ensuite, ils ont fait des recommandations pour une transition inclusive et apaisée. La CSCBC  invite alors à « poursuivre un dialogue franc et inclusif avec tous les acteurs politiques et sociaux pour une transition réussie et apaisée.

Faire l’état des lieux des cas de violences et de destruction des biens matériels, privés et publics afin de dédommager les victimes ;

Élucider les cas de morts dans le cadre des manifestations politiques et rendre justice aux victimes ;

Consolider les acquis démocratiques en facilitant les réformes constitutionnelles, légales et politiques et l’organisation d’élections démocratiques inclusives et crédibles ;

  • Créer les conditions devant permettre le renforcement d’un climat de confiance entre les acteurs politiques conformément à l’article 1er du Code de bonne conduite des partis politiques en République de Guinée qui dispose de :

Promouvoir un esprit républicain par l’instauration d’un climat de confiance entre les partis politiques d’une part et entre les autorités compétentes et les partis politiques d’autres part »

  • Définir les organes, leur fonctionnement et la durée de la Transition ».

Mohamed Cissé pour avenirguinee.net

Comments are closed.