La ministre Djaka communique sa nouvelle stratégie pour l’employabilité des diplômés

Dans le cadre de l’amélioration de la qualité de l’enseignement supérieur en Guinée, le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation (MESRSI) compte organiser les 26-27 et 28 janvier, à Conakry, des journées de concertation en vue de définir les bases d’une réforme des programmes favorisant l’employabilité des diplômés. Avec pour thème : « Cartographie des filières de formation en République de Guinée : Quels programmes pour l’employabilité des diplômés issus de l’enseignement supérieur ? », ces rencontres visent à établir un diagnostic entre les employeurs des diplômés et les principaux acteurs impliqués dans leur formation pour ensemble, définir les contours d’une coopération gagnant – gagnant. 

Devant un parterre de journalistes ce vendredi, la ministre Djaka Sidibé est revenue sur les raisons de la tenue de cette initiative. 

« Ces journées de concertation sont une réponse pour arriver à qualifier notre système d’enseignement supérieur. Raison pour laquelle on s’est dit que quelles que soient les réformes que nous engagerons au niveau du département, qu’on puisse d’abord trouver un constat, qu’on puisse appeler les partenaires qui sont associés au système de l’enseignement supérieur, réfléchir ensemble sur quel programme pour l’employabilité.  Donc, raison pour laquelle nous avons initié ces journées de concertation pour pouvoir répondre à cette problématique d’employabilité de nos jeunes diplômés », a-t-elle expliqué.  

Plus loin, elle a ajouté qu’en tant qu’autorité tutelle, « il est de notre responsabilité de s’assurer qu’il y a une adéquation par rapport à une formation théorique et la formation pratique. Raison pour laquelle nous nous sommes engagés pour qu’au courant de cette 2022, l’on puisse renforcer l’acquisition d’équipements pour les travaux pratiques dans certaines institutions. Vous allez voir dans les jours, les semaines et mois à venir, certains laboratoires qui sont en train d’être montés. A date, ils sont en train d’être finalisés donc, les invitations sont envoyées aux fournisseurs qui nous ont envoyé des équipements afin que ceux-là qui vont prendre le relai, après avoir formé nos étudiants, puissent être outillés. La politique est que nous accompagnons vraiment les institutions dans l’acquisition et l’octroi des fournitures et des équipements de laboratoire pour faciliter les travaux pratiques », a conclu la patronne du département de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Ibrahima Sory Camara pour avenirguinee.net

621269981

 

Comments are closed.