La réplique cinglante d’Ibrahima Keita du FNDC à la sortie de Madic 100 frontières

Madic est un…, les guinéens réalisent enfin la vraie face des jeune qui se font passer pour des combattants alors qu’ils sont tout simplement des faux type et profiteur. Un vrai soldat et un combattant n’abandonnent jamais, et toi, tu as abandonné ta première nuit en prison. Être derrière une caméra pour raconter des bobards pour profiter et se donner une fausse place. En tendant le parler, on sent ta frustration envers les uns et autres. Si tu as des problèmes, puisqu’il y en a sûrement, cherche à te soigner. Car, tu n’as qu’un faut combattant. Avant que tu ne vas en prison, il se trouvait que des personnes avaient séjourné là-bas et avaient subi des choses que tu ne peux même pas imaginer. Tu parles de soutien ! Toi, tu as soutenu qui ? Au contraire ! Quand tu parles d’organiser des manifestations pour la libération des détenus politiques, tu oublies que, quand certains étaient en prison, toi, tu étais sur les capots des véhicules pour battre la campagne à des élections contestées, où est ta cohérence. Je t’informe que s’il y a quelqu’un qui se sert de l’image d’une autre personne, c’est bien toi ! Sinon avant qu’on t’arrête et te foutre en prison auprès des vrais leaders, choses d’ailleurs que tu souhaites ! Toi, tu servais de quoi ne reste qu’un simple bloqueur. Aujourd’hui, tu crois avoir l’image dont tu rêves ! Mais tu ne réalises pas combien de fois les gens sont déçus de toi … C’est vrai que tu ne sais même pas comment tu as été libéré en plus de tes multitudes Ravale, le pardon et pleurniche mention. Un vrai soldat, un combattant n’abandonne jamais, et toi, tu as abandonné depuis ta première nuit en prison. Si tu as des problèmes, puisqu’il y en a sûrement, cherche à te soigner. Car, tu n’as qu’un faut combattant.

Ibrahima Keita, membre du FNDC

Comments are closed.