La situation politique de notre pays a atteint un niveau où il faut se dire toutes les vérités (par Imourane Cissoko)

opinion-Depuis plusieurs jours, nous sommes témoins de grandes campagnes mettant en avant certaines personnes pour la conduite de la transition au niveau de la primature. Avec des noms comme Kemoko Touré, Mohamed Beavogui, Yero Baldé, Gassama Diaby ou encore Kabine Komara, nous pensons sincèrement que nous ne sommes pas prêts, non seulement à rompre avec le système, mais aussi à assurer l’alternance générationnelle.

L’heure n’est pas à la récompense d’un quelconque acte posé dans le but de préserver sa propre image comme l’ont fait Yéro Baldé et Gassama Diaby qui ont quand même participé à la mauvaise gouvernance du pays pendant très longtemps, avant de décider de se protéger. Aucun d’eux n’était en ligne de mire dans la véritable lutte contre un troisième mandat sur le terrain.

Pendant que les uns se cachaient derrière des déclarations populistes par moment, les autres démarchaient pour avoir des postes dans le gouvernement du troisième mandat. Nous souhaitons enfin voir de nouvelles figures, dynamiques et surtout jeunes au sein du gouvernement de transition. Les meilleurs exemples de dynamisme et de révolution administrative en Afrique étaient tous des jeunes.

Avoir un président, un premier ministre et des membres du gouvernement en majorité jeune devrait être l’unique volonté de tous les acteurs du changement démocratique et surtout de la jeunesse qui constitue à la fois, la majorité et le moteur de la couche active de notre pays.

Désormais, nous proposerons des noms de personnes dynamiques et n’ayant jamais approché les mouvements de soutien du 3è mandat parce que, heureusement, les bonnes et les mauvaises personnes sont toutes connues désormais.

Dans Mirador, vous avez entendu parler d’un certain Mamoudou Nagnalen Barry, cadre Guinéen au Siège de la Banque Mondiale et redoutable combattant au sein des mouvements anti 3e mandat. Il a un meilleur profil pour conduire la transition à la primature ou au Ministère des Finances.

Oumar Sylla (Foniké Menguè) n’est plus à présenter. Son patriotisme et son énergie débordante et rassembleuse l’aideront à conduire le Ministère de l’administration du territoire, de la Citoyenneté ou celui de la Jeunesse par exemple.

Ibrahima Sangaré, connu sur les réseaux sociaux comme Ibrahima DS est un Docteur en Économie et farouche combattant Anti-3e mandat.

Docteur Oumar Doumbouya, sociologue et enseignant en France et en Guinée, qui peut considérablement aider au niveau de l’éducation.

Il y a aussi Mohamed Aly Balde, qui est un juriste chez PwC, qui pourrait aider sur les questions fiscales.

Alfa Diallo d’Ablogui, Data Journaliste, peut apporter son expertise dans le suivi-évaluation des projets gouvernementaux.

Ibrahima Kalil Gueye, Spécialiste en Bonne Gouvernance et lutte contre la Corruption qui a plusieurs prix internationaux avec le gouvernement américain pourrait aussi conduire l’Agence Nationale de Lutte contre la Corruption.

Nous reviendrons très prochainement avec d’autres noms et profils de personnes compétentes ayant combattu la forfaiture dans notre pays à ce moment crucial qu’on vient de traverser.

Nous ne voulons plus de patriotes qui ne prennent aucun risque pour le pays, des patriotes de bonnes périodes, mais indifférents les mauvais moments.

Imourane Cissoko

Sociologue

Comments are closed.