L’Aïd El Fitr : H. Aly Kaba pas content des commerçants qui ont profité du moment pour s’enrichir

Après 30 jours de jeûne et de prières intenses en vue de se rapprocher davantage de leur créateur, les fidèles musulmans de Guinée célèbrent ce jeudi, 13 mai, la fête de l’Aïd El Fitr. Une journée mise à profit pour des salutations d’usage et des invocations du Seigneur pour expier les péchés des jeûneurs. La rédaction d’avenirguinee s’est rendue à la prière collective au lycée kipé, où a prié l’honorable ALy Kaba, président de la majorité parlementaire de la neuvième législature.
Sur ses sentiments liés à la célébration de cette fête, le député uninominal de Kouroussa a dit sa réjouissance face à l’effectivité de la prière collective, en tenant compte des mesures édictées par les autorités :  <<Ça fait la deuxième année consécutive que nous célébrons cette fête de façon très terne. Et, cette année est mieux par rapport à l’année dernière parce que si j’ai bonne souvenance, il n’y avait même pas eu de regroupement de prière de manière publique. Et, chacun l’avait fait dans sa concession. Mais, cette année, Dieu merci, on est arrivé à faire ensemble la fête avec les regroupements, bien que des mesures restrictives aient été scrupuleusement observées (la distanciation physique, le port des masques…). Je prie Dieu en ce mois de pénitence, qu’il accepte de débarrasser l’humanité toute entière de cette pandémie >>, a-t-il invoqué. 
Dans la foulée, le président Aly Kaba a déprécié l’attitude de certains commerçants qui ont voulu se fortunés en cette période de ramadan. Ce, au détriment des pauvres citoyens.
<< J’avoue que la fête se fait dans un contexte de sérénité, bien que certaines conditions ont été très difficiles parce que c’est le lieu de fustiger le comportement de certaines personnes qui ont fait de ce mois de ramadan, une occasion d’enrichissement en faisant souffrir les pauvres populations, en augmentant de façon fantaisiste les prix des produits des denrées de première nécessité>>. Mais, poursuit-il :<< ce qui est à saluer, c’est que les guinéens de tous bords ont fêté dans la paix, la quiétude en cette journée. Je prie que le tout puissant accepte nos jeûnes, qu’il continue à protéger notre pays et à fortifier la foi en nous, à consolider la paix et l’unité nationale, à faire en sorte que nous nous retrouvions en guinéens au-delà de toutes les considérations ethniques, régionalistes, religieuses, de sexe, et travailler en guinéens pour l’ensemble des guinéens. Bonne fête à tous et à toutes, que Dieu protège la Guinée >>, a-t-il conclu au micro d’avenirguinee. 
Ibrahima Sory Sylla pour avenirguinee.net
625-21-09-71

Comments are closed.