Lansana Kouyaté, leader du PEDN, demande justice pour M’Mah Sylla

Depuis le décès de M’mah Sylla, la femme victime de viol collectif dans une clinique à Entag, en haute banlieue de Conakry, les condoléances fusent de partout. Le président du PEDN, à travers sa page Facebook, a compati à la douleur de la famille éplorée. Lansana Kouyaté a écrit : « c’est avec une profonde consternation, j’ai appris la disparition tragique de M’Mah Sylla, suite à de présumés viols collectifs et de mutilations par des présumés médecins sans la moindre conscience de la déontologie du serment d’Hippocrate, choisissant ainsi de sang-froid, d’attenter à la vie d’une personne qui, en arrivant dans leurs locaux n’avait besoin que de soins de santé ».

Poursuivant, il a salué l’assistance des personnes de bonne volonté à l’endroit de la victime : « Je salue à cet effet toutes les bonnes volontés qui ont agi avec promptitude et humanisme pour lui venir en aide. Ces exemples de tragédie nous ramènent à la question de l’impunité qui fait loi dans notre pays et dans nos actions de tous les jours. A cet effet, la justice et l’exercice du droit doivent être les véritables garants de la quiétude et de la sécurité de notre peuple. Une justice efficace est un facteur important de dissuasion pour prévenir de futures violations des droits de l’homme et constitue une fondation pour la paix et la stabilité ».

Pour terminer, l’ancien premier ministre guinéen, a présenté ses condoléances « à la famille éplorée et au peuple de Guinée, je présente mes sincères condoléances et prie pour le repos de l’âme de notre regrettée M’Mah Sylla », a écrit Lansana Kouyaté. Demandant « à la Justice de faire son travail pour que plus jamais ces genres de barbaries ne se reproduisent avec d’autres et que les victimes soient rétablies dans leurs droits ».

Abdoul Karim Touré pour avenirguinee.net

Comments are closed.