Le Fespaco, le plus grand festival de cinéma africain, ouvre ses portes

Au Burkina Faso, la 27e édition du Fespaco, Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou, ouvre ses portes samedi et ce, jusqu’au 23 octobre prochain. A Ouagadougou, l’heure est aux derniers réglages et tous promettent que la fête du cinéma africain sera belle.

OUAGADOUGOU —

Au siège du Fespaco à Ouagadougou, l’heure est aux préparatifs. Derniers réglages avant la grand-messe du cinéma africain. De la logistique en train d’être déployée.

« C’est nous qui montons les chapiteaux du Fespaco cette année. Actuellement nous sommes en train de déployer une baie vitrée qui va abriter les festivités. Tout se passe bien. Nous sommes à 95% des travaux », a dit Issiaka Guiré, responsable d’une société de logistique.

La délégation du festival de son côté reste aussi sereine. Tout est mis en œuvre pour que le festival soit une réussite.

« Nous sommes quasi-prêts parce que les grandes étapes des préparatifs ont été déjà réalisées. Nous sommes juste en train de peaufiner quelques points afin que la fête soit belle », a déclaré Moussa Alex Sawadogo, délégué général du Fespaco.

De l’autre côté de la ville, au Palais de Sports de Ouaga2000, c’est là que va se tenir la cérémonie d’ouverture du Fespaco ce samedi. A l’intérieur, Une centaine de danseurs revisite les derniers pas.

« Nous sommes prêts pour l’ouverture du Fespaco. On va faire des pyramides », a expliqué Dania Maouzou, acrobate.

« Nous sommes dans les dernières corrections dans tout ce qu’on propose comme pas, comme énergie, comme mouvement », a indiqué Idrissa Kafando, danseur.

VOAFRIQUE

Comments are closed.