‘’ le prof Djibril Tamsir s’est consacré à réhabiliter la mémoire africaine…’’(Kassory)  

Après l’aéroport international Conakry-Gbessia, où son corps a été reçu des mains de la délégation sénégalaise, les hommages se sont poursuivis à la mémoire de l’écrivain guinéen, Prof Djibril Tamsir Niane, décédé le 8 mars dernier à Dakar.  

Dans son discours, le premier ministre guinéen, Ibrahima Kassory Fofana a rappelé que « le professeur Niane a transmis des savoirs à tant de générations d’ici et d’ailleurs. Par son engagement panafricain et l’importance qu’il accorde aux sources orales dans la production de ses œuvres, il a contribué de manière exceptionnelle et indélébile, à valoriser l’histoire de l’Afrique et l’identité africaine », dit-il.

Le chef du gouvernement, devant famille, amis, collaborateurs et connaissances de l’illustre disparu, a souligné que l’auteur de « l’épopée du manding », « s’est consacré durant sa vie, à réhabiliter la mémoire africaine, à retrouver les paroles et les épopées perdues dans le tréfonds de nos terroirs, à exhumer les vestiges, d’objet et de site de notre patrimoine piégé par le temps et le sable de l’oubli », a poursuivi le locataire du palais de la colombe.

Le professeur Djibril Tamsir Niane, qui laisse derrière lui 5 enfants, a rejoint sa dernière demeure après la prière de 14h, au cimetière de Cameroun.

Mohamed Cissé pour avenirguinee.net 

Comments are closed.