Le viol devenu un rituel en Guinée ? après Conakry, Kankan, Labé, le tour à Kamsar

Décidément la Guinée est devenue le  »nid » des violeurs . En moins d’un mois seulement, le pays fait face à des cas de viol répétitifs. Alors que celui de la jeune dame M’mah Sylla violée dans une clinique privée au quartier Entag grince les dents, d’autres cas aussi graves se dessinent. A Kankan, en haute-Guinée, une fille a été victime de viol cette semaine. A Labé, une autre fillette âgée seulement de trois ans a été violée, assassinée puis abandonnée dans un bâtiment en construction ce vendredi. A Kamsar, ville minière située en Basse-Guinée, nous apprenons qu’un jeune travailleur d’une société de sous-traitance se serait fait plaisir sur une femme inconsciente dans une structure sanitaire.  Ces évènements inquiètent les mères de familles qui n’osent plus laisser leurs enfants dans les mains des jeunes qui, pour la plupart, ont des gâchettes faciles.

Au-delà des condamnations et des discours, les autorités de la transition devraient déclarer la ‘’guerre’’ contre ce fléau qui gangrène notre société. Et, la justice devrait également s’accélérer pour déterminer si les présumés violeurs sont coupables ou innocents. Par contre ne l’oublions pas, les violeurs ne sont pas ailleurs, ils sont parmi nous. Traquons-les pour qu’ils servent d’exemples aux autres.

Mohamed Cissé pour avenirguinee.net

Comments are closed.