Les 72 ans de l’écriture N’ko célébrés à Conakry

A travers une cérémonie organisée ce mercredi, les responsables et sages, dans l'optique de hisser l'alphabet N'ko au-delà du national, ont célébré à Conakry, les 72 ans de création de cette écriture par Dr Solomana Kanté. Écrit par Ibrahima Sory Camara (621269981)

14 avril 1949 – 14 avril 2021, cela fait ce mercredi, 72 ans depuis la création de l’alphabet N’ko par le linguiste guinéen Dr Solomana Kanté. A l’occasion de ce 72ème anniversaire, les responsables, sages et religieux de cette écriture tout en respectant les mesures barrières de COVID-19, ont célébré à Conakry cette date sous le thème :  » Le N’ko dans la blogosphère ». L’Objectif de cette journée était de présenter les progrès qui ont été réalisés à travers l’écriture N’ko au peuple de Guinée mais aussi pour la communauté scientifique nationale et internationale.Devant le fondateur de l’université Koffi Annan de Guinée et certaines personnalités venant de tout bord, le directeur du programme du département  N’ko au sein de l’UKAG, Nafadji Sory Condé a rappelé la performance de l’écriture dans la transcription des langues dans les disciplines .

« Le département N’ko de l’université Koffi Annan est la seule institution d’enseignement supérieur de la République de Guinée qui est en train de travailler dans le cadre de la recherche scientifique et dans le cadre de la vulgarisation du document à partir de la religion, de la société de la science, de la nature, de la technique et de la technologie.  Donc, aujourd’hui, nous avons les audios du saint coran numérisé en N’ko que nous avons lancé aujourd’hui avec ce mois saint de ramadan. Donc, nous avons profité de cette journée pour présenter les progrès qui ont été réalisés par l’alphabet N’ko, à la communauté scientifique nationale et internationale », a-t-il dit.Par ailleurs, il a fait savoir que le N’ko est enseigné dans plusieurs universités du monde entier « Il est enseigné aujourd’hui dans plusieurs universités du nord-américain, l’Europe, l’Asie aux Etats-Unis, à l’université du Caire, en Guinée et au Mali….Donc, la traduction de N’ko en Anglais , Microsoft, téléphone Android en N’ko avec ses applications au niveau de Google à travers les claviers et même l’intelligence artificielle sont en cours afin de valoriser cette écriture dans le monde entier. Parce que, nous avons misé sur le numérique et sur les nouvelles technologies de l’information et de la communication », a expliqué ce responsable des programmes.

Sur les perspectives, le directeur souligne qu’il « y a le programme d’introduction dans le système éducatif national. Aujourd’hui, nous sommes en train de traduire des documents scientifiques, des documents littéraires et pédagogiques. D’abord, les programmes de l’école primaire guinéenne sont déjà enregistrés au niveau du N’ko, nous voulons attaquer le collège et le lycée. Donc, nous souhaitons, d’ici 2025, que le N’ko soit prêt à être la langue d’enseignement en Guinée. Pourquoi pas la langue officielle ? ».Prenant la parole, le fondateur de l’université Koffi Annan de Guinée, Dr Ousmane Kaba a félicité l’équipe pour la traduction du coran complet en N’ko pendant ce mois béni : « Je rappelle tout simplement que l’université a pour vocation, au-delà de la formation, faire des recherches pour trouver des solutions à tous les grands problèmes  qui se posent  à la communauté nationale et internationale. Pendant cette période de ramadan, traduire le coran entier, c’est rendre service à la communauté nationale dans sa quasi-totalité.  La Guinée est un pays très musulman. Donc, tout ce qui va dans ce sens, est une réponse à la demande sociale du peuple de Guinée. Je pense qu’on doit rendre le plus grand hommage au savant qui a inventé cette écriture », s’est réjoui Ousmane Kaba.A noter que cette rencontre a connu la présence du président de l’organisation mondiale de l’alphabet N’ko, qui valorise cette écriture à l’université du Caire. L’homme a signifié que la promotion de notre culture et de nos langues nationales fait partie de ses priorités. 

 

Comments are closed.