Les avocats de l’UFDG dévoilent une nouvelle stratégie

Les avocats de l’UFDG ont saisi cette semaine la cour de justice de la CEDEAO. Ils invitent cette juridiction à intervenir pour la libération de leurs clients détenus à la maison centrale. Ecrit par Mohamed Cissé 623-33-83-57

Après avoir passé par plusieurs moyens pour réclamer la libération des responsables de l’UFDG, détenus à la maison centrale depuis plusieurs mois, les avocats de cette formation politique décident d’appuyer sur l’accélérateur. Ils ont saisi cette semaine la cour de justice de la CEDEAO pour l’inviter à intervenir afin que leurs clients recouvrent leur liberté.

 « Nous demandons à la Cour d’apprécier la situation en urgence. D’une part du fait de la gravité de la violation de leurs droits qui les conduit à être en détention depuis plus de 4 mois sans réelle perspective ou calendrier judiciaire. Le deuxième motif de l’urgence, c’est notre forte préoccupation pour leur santé. Après 4 mois de détention, en pleine période de Covid, ils sont détenus dans un centre de détention qui est gravement affecté par plusieurs cas de Covid-19 », a indiqué à nos confrères de la RFI, un des avocats de l’UFDG. Ils interpellent également cette juridiction sur l’état de santé des détenus. Car, plusieurs d’entre eux ont été atteints de Covid-19. Et, le vice-président chargé de la communication, Chérif Bah est hospitalisé dans un hôpital de Conakry.

Il reste donc à savoir si cette nouvelle démarche des avocats de l’UFDG portera ses fruits.     

Comments are closed.