Libération des cadres de l’UFDG : Mamadou Sylla dit que c’est le fruit de ses démarches

C’était la grande nouvelle de la soirée d’hier vendredi. 4 cadres de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), arrêtés après l’élection présidentielle de 2020, ont bénéficié d’une liberté semi-surveillée « pour des raisons de santé ». Il s’agit de Cherif Bah, Cellou Baldé, Ousmane Gaoual Diallo et Abdoulaye Bah. Cette liberté conditionnée des proches du leader Cellou Dalein Diallo est-elle le fruit des démarches menées par l’actuel chef de file de l’opposition, El hadj Mamadou Sylla ?

S’exprimant samedi sur la question, l’homme d’affaires s’est jeté des fleurs. A l’en croire, : « C’est une excellente nouvelle pour moi à partir du moment où j’ai mené des démarches depuis mon installation pour leur libération. On dira que c’est une coïncidence, oui, une coïncidence heureuse », dit-il.

Par ailleurs, Mamadou Sylla invite le président de la République à : « faire autant pour les autres qui croupissent. Cela va nous conduire vers le dialogue, la paix et la cohésion sociale », estime le leader de l’UDG.

Ibrahima Sory Sylla pour avenirguinee.net

Comments are closed.