Ma lettre au président (par Diané Bangaly)

Monsieur le président du CNRD, président de la transition, le rassemblement pour le développement que vous prôner, obéi à un certain nombre de critères qui sont entre autres : la vérité, le courage, le patriotisme et un mental de résistant.

La Guinée est un labyrinthe, il y a des pièges à chaque virage, à vous de les esquiver en transformant en actes concrets les bonnes paroles que vous avez prononcés. Au nom de la sincérité permettez-moi monsieur le président, de dire que je suis l’un de ceux qui ne sont pas rassurer par votre avènement a la tête de notre chère patrie ; mais cela ne m’empêche, patriotisme exigeant, de vous souhaiter une bonne et excellente chance, surtout dans vos différentes actions que vous aurez à poser.

Certes, vos discours sont pour l’heure salutaires, mais comme le disait le feu président Ahmed Sékou Toure « quand un homme parle on peut le juger ; quand un homme agit on peut le juger ; mais quand un homme parle et agit, on ne le juge plus par ce qu’il dit mais plutôt par ce qu’il fait » nous (peuple) vous attendons donc dans les actes.

L’espoir vous est permis avec cette euphorie de liberté recouvrée depuis le 05 /09/2021, de changer le cours de notre histoire. Gardons à l’esprit que notre histoire guinéenne, a toujours oscillé comme une pendule entre espoir et désespoir ; entre barbarie et désolation. Quelle déception ?

Vous prétendez redonner au peuple de Guinée sa liberté, cette liberté écrasée par ses élites ; ne soyez pas indulgent pour mériter notre confiance.

« La page est redevenue blanche » comme le dit mon seigneur Robert Sarah « les guinéens n’ont plus droit à l’erreur ». De toutes les façons, une page de notre histoire commune vous est dédié, il vous revient de la remplir rien qu’à travers vos actes. Utile vous sera de constater que vous n’avez et vous n’aurez point de brouillon. Vous avez fait des promesses, il va falloir les tenir.

Cependant, je vous demande avec exigence des décisions fortes et fermes de redressement total. Je vous exhorte aussi et surtout de bien vouloir promouvoir une nouvelle classe politique pour le bonheur de la Guinée. Car cette classe qui aurait dû être la
solution ne l’est en rien, elle a toujours abusé du peuple en le manipulant pour des intérêts
obscurs et égoïstes. Tant-pis si ces mesures sont impopulaires, mais nécessaires pour notre société ; car nul ne peut faire des omelettes sans casser des œufs. Ce serait bien
pour une fois, qu’on prenne le peuple au sérieux.

Les demandes du peuple sont vos devoirs, les satisfaire, vous ferez notre fierté et ainsi, tout le peuple va vous suivre. Attention ! Les
ignorer, ce serait signer votre propre décret d’échec vis à vis de l’histoire.

Je ne saurai finir sans vous rappeler une belle citation de l’ex président Alpha Condé sur qui
je vous prie de bien vouloir veiller personnellement sur son intégrité physique et morale « on lave un bébé pour le rendre propre ; hélas ! Le guinéen a l’habitude de jeter à la fois le bébé et l’eau sale après avoir fini de le laver ».

J’oses croire que vous remplirez dignement la page d’or de notre histoire commune qui vous
est dédié.

Diané Bangaly
Président Du F P N A
Front Patriotique Non Aligné
Tel :620956440/ 666344390
E-mail : bangalymalcodiane10gmail.com

Comments are closed.