Makanéra ‘’ceux qui accusent Sékou Touré ont tort, il a été un patriote, un leader éclairé…’’

A l'occasion du 37è anniversaire de la disparition du feu président Ahmed Sékou Touré, le leader du FND a dit ce qu’il retient de l’homme. Pour l’honorable Makanéra Kaké, « Sékou Touré a été un homme honnête . Écrit par Mohamed Cissé(623-33-83-57)

26 mars 1984, 26 mars 2021, cela fait ce vendredi 37 ans après la disparition du premier président guinéen, feu Ahmed Sékou Touré. En dépit de son engagement pour l’Afrique, beaucoup d’enseignements reflétant la négativité de sa gestion ont été dispensés à la nouvelle génération.

Rencontré vendredi pour parler de l’homme, le président du Front National pour le Développement et député à l’Assemblée Nationale, Alhousseiny Makanéra Kaké a déploré « la falsification de l’histoire ». Pour lui : « traité Sékou Touré de tirant est dû au fait que ceux qui sont venus directement après lui, n’ont pas voulu à ce que l’histoire de la Guinée soit connue, que cette période soit connue. Aujourd’hui, on a vu beaucoup d’associations des victimes de l’ancien régime. Mais, on ne parle jamais de l’association des victimes de l’agression du 22 novembre, il y a eu plus 500 morts à Conakry, à Koundara et à Gaoual après le débarquement des mercenaires », dit-il.  Ajoutant: « tous ceux qui parlent aujourd’hui,  » il a massacré, il a mis les gens en prison, il a fait ceci et cela, quand ils ont fait leur liste par rapport à l’agression, ils n’ont pas trouvé même 200 morts. Alors que le jour du débarquement, en 24h, on avait plus de 500 morts à Conakry. Donc, ça c’est pire. Aujourd’hui, si on avait réellement enseigné l’histoire, les guinéens qui ont écrit avaient absolument accepté d’assumer leur responsabilité, on ne serait pas dans cette situation », a soutenu l’ancien ministre de la communication.

Plus loin, Makanéra Kaké a salué le témoignage d’une dame sur la mort de son père, avant de vendre le patriotisme du feu président Sékou Touré.

« Je félicite la fille d’un certain commandant Diallo, qui a reconnu que son père a comploté contre Sékou Touré. Elle a reconnu que son père était patriote, il voulait débarrasser la Guinée d’un régime de dictature. Quoi qu’il arrive, c’est sa perception, c’est sa vision. Ce qui est important dedans, il a reconnu au moins qu’il y a eu des guinéens qui ont organisé l’agression, il y a eu des guinéens qui ont armé les mercenaires qui ont débarqué à Conakry pendant le mois de ramadan, et qui ont tiré sur des guinéens ; il y a eu plus de 500 morts. Si des gens tirent sur d’autres guinéens innocents et qu’ils meurent, s’ils échouent, si on les pend, je ne pense pas si réellement on devrait traiter de sanguinaire. Ceux qui leur ont exécuté…Sékou Touré a été un patriote, il a été un leader éclairé, il a été un homme honnête. Ceux qui l’accusent ont tort », a-t-il conclu.

Comments are closed.