Mali : 16 soldats tués dans une embuscade près de Bandiagara 

Un convoi de l’armée malienne est tombé dans une embuscade, ce mercredi 6 octobre, près de Bandiagara, dans le centre du pays. Le bilan est lourd : seize morts, selon différentes sources médicales et sécuritaires, recoupées par RFI. Les Forces maliennes ont cependant pu riposter « énergiquement », selon les termes du communiqué de l’état-major général des armées maliennes.

C’est au niveau du village de Bodio, sur la RN15 entre Koro et Bandiagara, que l’embuscade a été tendue, en fin de matinée. D’abord, des engins explosifs improvisés, sur lesquels sautent plusieurs véhicules du convoi de l’armée malienne ; ensuite, des tirs nourris.

L’attaque n’a pas été revendiquée : l’armée malienne parle de « groupes armés terroristes ». La zone est depuis plusieurs années un terrain d’action récurrent de la Katiba Macina, dirigée par Amadou Koufa et membre du Jnim, le Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans, lié à Aqmi, al-Qaïda au Maghreb islamique.

Ratissage au sol et frappes aériennes de l’armée malienne

L’armée malienne a indiqué ce mercredi soir un bilan provisoire de 9 soldats tués, sans le réviser depuis. Mais ce bilan a malheureusement évolué : selon des sources médicales et sécuritaires locales, ce sont bien 16 soldats maliens qui ont péri dans l’attaque.

Les corps devaient être évacués ce jeudi matin 7 octobre vers Sévaré par des hélicoptères de la Minusma, la Mission des Nations unies dans le pays.

L’armée malienne a cependant réagi de manière immédiate mercredi, avec un ratissage au sol accompagné de frappes aériennes. Ce qui a permis, selon le communiqué transmis mercredi soir par l’état-major, de tuer 15 assaillants et de récupérer 20 motos et des armes.

Avec RFI

Comments are closed.