Manif de ce jeudi: Le FNDC recule face aux muscles de l’État

0 2 930

Initialement prévue ce jeudi, 5 mars sur l’autoroute fidèle Castro, la manifestation du Front National pour la Défense de la Constitution n’a pas eu lieu.

Malgré plusieurs déclarations et menaces d’envahir les rues de Conakry, les opposants au troisième mandant du prof Alpha Condé ont reculé face à l’État.

Déjà, à la tannerie, point de ralliement, les forces de l’ordre ont pris le contrôle. Le carrefour vit son rythme normal.

Après plusieurs tentatives de sortir qui ont échoué, les défenseurs de la constitution actuelle sont revenus à la résistance active.

Les marcheurs annoncent que c’est le président de la République qui a refusé l’autorisation de leur manifestation « M. Alpha Condé n’a pas donné un accord par rapport à l’autorisation de cette marche… », a dit Ibrahima Diallo du FNDC.  Ajoutant que c’est dans le souci d’éviter l’affrontement, que le Front National pour la Défense de la Constitution à fait recours à l’article 21 de la constitution dans son alinéa 04 qui donne le droit à tout citoyen de résister face à l’oppression. « Donc, c’est la résistance qui va continuer aujourd’hui en attendant de se retrouver pour une autre décision », a dit Ibrahima Diallo.

Abdoul Karim Touré

Leave A Reply

Your email address will not be published.