Mohamed Kaba du PADES ’ ’nous sommes en train de gagner la bataille de l’opinion européenne …’’

0 151

Le sujet relatif à la résolution prise sur la Guinée par le parlement européen a été l’un des points inscrits samedi, 15 février à l’assemblée générale du Parti des Démocrates pour l’Espoir (PADES).

Présidant la rencontre, le coordinateur du parti de l’ancien ministre Ousmane Kaba, Mohamed Kaba a salué cette sortie du parlement européen. Invitant ensuite les militants du FNDC à resserrer les rangs pour de nouvelles manifestations les 19 et 20 février 2020.

 » Il faut qu’on montre à ce pouvoir qu’il est dans l’illégalité, qu’il est dans l’illégitimité. Il faut que nous rejoignions tous le nouvel appel fait par le FNDC à manifester les 19 et 20 février pour donner l’assaut final. C’est très important ce qui est en train de se faire parce que ce qui est en train de se faire, c’est l’avenir du pays. Ce qui est en train de se faire, c’est la démocratie qu’il faut renforcer (…).

Vous avez vu que malgré toutes les sollicitations pour faire fléchir le chef de l’Etat, pour susciter un dialogue constructif autour de l’avenir de notre pays, vous avez vu que la porte a été fermée à toutes les violences, la porte a été fermée à toutes les sollicitations, la porte a été fermée à ce qu’il y ait la paix en Guinée. Ça c’est quelque chose de très claire. Et, ça doit nous amener à continuer la lutte, ça doit nous amener à poursuivre les manifestations jusqu’à ce que ce pouvoir comprenne qu’il ne peut pas agir comme il est en train de le faire. Aujourd’hui, nous sommes en train de gagner la bataille de l’opinion, que ce soit l’opinion nationale ou européenne.

Vous avez vu la réaction du parlement de l’union européenne. C’est déjà un pas. Ce n’est pas suffisant puisque la recommandation phare c’est de suspendre le financement et la fourniture des matériels au services de sécurité qui, aujourd’hui, est entrain de réprimander dans le sang les jeunes manifestants. Ce n’est pas suffisant et il faut que ça continue. Il faut qu’il y ait des sanctions contre toutes ces personnes qui, aujourd’hui, sont en train de tuer. Il faut qu’il y ait des sanctions contre toutes ces personnes qui, aujourd’hui, sont en train de fouler aux pieds la démocratie guinéenne. Et, c’est ce que nous faisons comme appel aujourd’hui’’, a lancé Mohamed Kaba.

Il faut rappeler que le FNDC (Front National pour la Défense de la Constitution) projette de nouvelles manifestations les 19 et 20 février prochain.

Ibrahima Sory Sylla pour avenirguinee.net

625-21-09-71

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.