« Mon beau-père m’a conduite à la prostitution » l’histoire révoltante de Amina(1è partie)

0 891

Amina( Photo d’illustration.)

L’on a pour habitude de constater le mauvais traitement des marâtres infligé aux enfants de leur mari mais rarement le contraire.

L’histoire qu’on va vous relater est une histoire à la fois triste et revoltante.

Amina, parce que c’est d’elle qu’il s’agit est originaire de Bouaké, une ville du centre de la Côte d’Ivoire. Nous l’avons rencontrée lors d’un de nos séminaires sur le thème:  »L’émancipation de la femme en Afrique »

Cette jeune fille a bien voulu nous raconter son histoire où nous avons pris soin de changer son prénom pour des raisons de sécurité.

Amina est née d’un père irresponsable qui n’a pas reconnu la grossesse de sa mère. Cette dernière a dû faire face aux difficultés de la vie pour éduquer toute seule sa fille jusqu’en 2015 où elle fut la connaissance d’un jeune enseignant que nous appellerons Jacques, nouvellement muté dans la ville.

Le courant est rapidement passé et nos deux amoureux ont décidé de vivre ensemble. Amina avait quinze ans.

Jacques fut un très bon père pour Amina qu’il considérait comme sa propre fille. Elle avait tout ce qu’elle voulait au point que ses amies du centre de formation de couture où elle prenait des cours l’enviaient.

Tout allait tellement bien dans ce couple que Jacques s’empressa de demander la main de sa dulcinée, à la grande joie d’Amina qui était heureuse d’avoir trouvé un père.

Un jour alors que Jacques était aux cours, on lui annonça une nouvelle qu’aucun homme ne souhaiterait entendre. On venait de lui dire de se rendre d’urgence au centre hospitalier parce que sa femme y a été conduite.

Comme une étoile filante, Jacques s’y rend mais il était déjà trop tard, sa bien-aimée s’en est allée pour l’au-delà. Nul ne savait ce qui avait emporté la mère d’Amina, même pas les médecins et pour faute de moyens aucune autopsie ne fut faite. La nouvelle bouleversa Amina à tel point qu’elle voulut se donner la mort. Jacques, malgré la douleur réussit à l’en dissuader.

Après l’inhumation, Jacques demanda à être muté ailleurs, il ne voulut plus rester dans cette ville car les souvenirs de sa femme l’empêchaient de travailler. Il s’en alla avec Amina par amour pour sa mère, vu qu’aucun parent maternel ne voulait d’elle.

Jacques fut muté à San-Pédro, une ville portuaire au sud-ouest de la Côte d’Ivoire. Dès cet instant, tout bascula pour Amina…

À suivre…

Leave A Reply

Your email address will not be published.