Non-respect des accords : des travailleurs de UMS-Boké étaient dans la rue, à Kaloum

Après leur réunion tenue samedi dernier au quartier Lansanayah-Barrage, en haute banlieue de Conakry, des travailleurs de la société minière UMS-Boké ont manifesté ce lundi, 24 janvier, à Kaloum (centre administratif du pays). Ces protestataires, comme indiqué dans l’un de nos précédents articles, dénoncent le licenciement abusif dont ils sont victimes. Mais aussi, revendiquent le respect des accords signés entre eux (les travailleurs) et la Direction Générale de ladite société. Ces accords, selon le porte-voix de circonstance, stipulent : la prise en charge des travailleurs et leurs familles, le paiement du 13ème mois (ce qui divise d’ailleurs) ….

Pour pouvoir se faire entendre, ces travailleurs ont exprimé leur ras-le-bol très tôt ce matin à la place des martyrs où ils ont, de sitôt, été sommés de quitter les lieux par des agents de maintien d’ordre. Mais, assure un des manifestants, « nous avons rencontré un émissaire des autorités de la transition. Il nous a dit de rentrer et qu’ils vont nous rappeler le soir ».

Il faut par ailleurs noter que ces travailleurs de la société UMS-Boké souhaitent qu’ils soient rétablis dans leur droit en leur accordant les différentes faveurs convenues avec la société, et matérialisées à travers un écrit.

A suivre…

Ibrahima Sory Camara pour avenirguinee.net

Comments are closed.