Ouverture des classes face au Covid-19 : La Guinée échoue son premier jour (notre constat)

0 543

Comme annoncé par le président de la république, l’école guinéenne fermée en raison de la pandémie du coronavirus, a rouvert ses portes ce lundi 29 juin sur toute l’étendue du territoire national. Une reprise qui ne concerne que les classes d’examens et le supérieur (L3 pour la licence fondamentale et L4 pour celle professionnelle). Ce qu’attendait l’opinion nationale et internationale, c’est comment les autorités guinéennes pouvaient gérer cette première journée de la réouverture en respectant les mesures sanitaires. Mais, très malheureusement, plusieurs élèves ont été renvoyés à leurs familles pour manque de kits sanitaires. Une situation qui a irrité la colère des apprenants qui n’ont que leurs yeux pour pleurer.

       Mariama Barry, élève au lycée d’excellence de Behenzin.

« Nous sommes venus aujourd’hui à l’école et on a trouvé que deux professeurs. Après, le surveillant général est arrivé pour nous dire de rentrer à la maison sans faire de bruit.  Qu’ils vont nous informer quand est-ce qu’on doit reprendre les cours.  Les mesures n’étaient pas respectées. On ne pouvait pas suivre les cours comme ça’’, a dit Mariama Barry, élève en 10è au lycée d’excellence de Behenzin.

Au lycée Yimbaya, c’est le même constant et la même communication « rentrez chez vous ! ». Elhadj Amara Balatou Keita, le proviseur de l’établissement, dit suivre les directives du ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation. Pas de cours jusqu’au jeudi.

      Elhadj Amara Balatou Keita, proviseur du lycée Yimbaya

« Après la communication du président de la République pour la réouverture des écoles, appuyée par les ministres en charge de l’éducation nationale, nous avons pris toutes les dispositions pour que l’école reprenne à date. Nous nous sommes battus pour trouver des kits à nos frais. Mais, nous n’avons pas de kits parce que les robinets ne répondent plus. Les 4 kits que vous avez trouvés à la porte, nous permettent de recevoir apprenants et professeurs. Mais, comme tous les moyens ne sont pas encore à disposition pour respecter les gestes barrières, qu’il faut surseoir à tout regroupement jusqu’à ce que toutes les écoles soient servies en kits. Cette communication est du Ministère en charge de l’éducation. Donc, nous avons dit aux enfants de rentrer à la maison pour revenir jeudi prochain”, a-t-il dit.

              Des élèves sur le point de rentrer à la maison

Même si certaines écoles ont rouvert leurs portes à Conakry et à l’intérieur du pays, l’absence des kits sanitaires est remarquée, annoncent plusieurs responsables scolaires interrogés par avenirguinee.net.

Ibrahima Sory Sylla et Abdoul Karim Touré

Merci de laisser votre avis après lecture