Pillages, incendies…, 72 morts dans les violences en Afrique du Sud

Plusieurs dizaines de personnes sont mortes dans des scènes de violences, pillages et incendies, alors que les foules se sont heurtées mardi à la police dans plusieurs villes.

La BBC a filmé un bébé jeté d’un immeuble en feu à Durban après le pillage des magasins du rez-de-chaussée.

Un jour plus tôt, 10 personnes avaient été tuées dans une bousculade lors d’un pillage dans un centre commercial de Soweto.

La police est débordée depuis le début des troubles la semaine dernière. L’armée a été déployée pour apporter son soutien.

La police sud-africaine a déclaré dans un communiqué avoir identifié 12 personnes soupçonnées d’avoir provoqué les émeutes et qu’un total de 1 234 personnes avaient été arrêtées.

Le président Cyril Ramaphosa a déclaré que le pays subit la pire escalade de violences observées en Afrique du Sud depuis les années 1990, avant la fin de l’apartheid, avec des incendies, des autoroutes bloquées et des entreprises et des entrepôts pillés dans les grandes villes et les petites villes des provinces du KwaZulu-Natal et du Gauteng.

Les ministres ont averti que si les pillages se poursuivaient, il y a un risque que les zones soient à court de denrées alimentaires de base – mais ont exclu de déclarer l’état d’urgence.

Qu’est-il arrivé au bébé ?

L’enfant a été attrapé par une foule de personnes qui se sont précipitées pour aider les personnes piégées mardi après-midi dans l’immeuble du quartier central des affaires de Durban, une ville côtière du KwaZulu-Natal.

Ceux qui volaient dans les magasins du rez-de-chaussée de Smith Street avaient déclenché l’incendie qui s’était propagé, affectant ceux qui vivaient à l’étage.

Nomsa Maseko de la BBC à Durban dit qu’après avoir attrapé le bébé, les passants et les voisins se sont précipités pour obtenir des échelles pour aider les autres résidents, dont plusieurs enfants, à s’échapper.

Les services de secours sont arrivés après environ 20 minutes pour aider à éteindre les incendies.

« Pourquoi j’ai jeté mon bébé entre les mains d’étrangers »

La mère qui a jeté son bébé à la foule depuis un immeuble enfumé dans la ville côtière sud-africaine de Durban a confié à la BBC sa gratitude envers ceux qui ont sauvé sa fille.

« Tout ce que je pouvais faire, c’était faire confiance à de parfaits inconnus », a déclaré Naledi Manyoni, ajoutant qu’elle et sa fille Melokuhle se portaient bien après cette épreuve.

Le caméraman de la BBC, Thuthuka Zondi, l’a filmée en train de lancer Melokuhle alors qu’elle se trouvait dans une rue du centre-ville de Durban, mardi après-midi, après que celui-ci ait été touché par des pillards.

A lire la suite sur BBC

 

Comments are closed.