Prélèvement de 5% sur les salaires des fonctionnaires : la CNTG déplore ‘’les propos démobilisateurs des syndicalistes’’

Il fallait s’y attendre. Alors que la décision du gouvernement de prélever 5% sur les salaires des fonctionnaires à partir de ce mois d’août fait du bruit et attise une vague de réactions, la Confédération Nationale des Travailleurs de Guinée (CNTG) a animé un point de presse ce mercredi à Conakry. A travers cette rencontre, l’organisation qui défend les intérêts des travailleurs veut convaincre les fonctionnaires à adhérer à cette initiative.

D’entrée, le secrétaire général Amadou Diallo a déploré les « propos démobilisateurs, distillés dans la presse par des camarades de disant défenseurs des travailleurs autour de ce sujet dont ils n’ont hélas ! pas de maîtrise. Cette manœuvre à haut risque est de nature à démobiliser l’opinion en général et les fonctionnaires en particulier si rien n’est fait pour rétablir la vérité en donnant la bonne information pour tout le monde », dit-il. Soulignant que cette décision a été prise après un constat effectué dans des pays voisins.  

 « Tirant donc les leçons et s’inspirant des réalités de nos voisins des autres pays, le mouvement syndical a entrepris des initiatives hardies qui ont abouti à la signature de nombreux protocoles d’accord reconnaissant explicitement le droit pour les fonctionnaires et contractuels de l’administration, de bénéficier d’une couverture sanitaire pour eux-mêmes mais également pour leurs familles.

Ces efforts ont été couronnés en 2014 par la prise de deux importants décrets dont nous allons vous donner copie et qui sont:

– le Décret D/201/064/RPG/ du 31 mars 2014 portant création de l’Institut National d’Assurance d’Assurance-Maladie Obligatoire( INAMO) et

– le Décret D/2014/065/RPG du 31 mars 2014 portant création de la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale des Agents de l’État (CNPSAE).

Les deux structures sont des Établissements Publics à caractère Administratif ( EPA), dotés de la personnalité morale et jouissant de l’autonomie administrative, financière et de gestion.

L’ INAMO assure la couverture des fonctionnaires, retraités, la maladie et l’invalidité d’origine non professionnelle.

Avant de lancer un appel aux fonctionnaires guinéens, le syndicaliste est revenu sur le rôle de la Caisse de Prévention Sociale.

« Elle est chargée de la couverture sociale des Agents civils de L’État à savoir: les fonctionnaires, les agents contractuels de la fonction publique et les contractuels des collectivités locales. Elle assure la couverture des prestations familiales, de vieillesse, d’invalidités, de survivant, d’accident de travail et de maladie professionnelle.

Avant de terminer, permettez-moi de réitérer l’appel que nous avons lancé lors des tournées à l’intérieur du pays et à l’occasion du point de presse tenu ici même pour la zone de Conakry: Celui d’inviter tous les fonctionnaires et les retraités à soutenir activement et positivement l’opérationnalisation des deux institutions en payant régulièrement leurs part de cotisations qui s’élève à 5% du salaire mensuel pour les actifs et de 2% de la pension mensuelle aussi pour les retraités », a-t-il lu devant de nombreux journaliste à la bourse de travail.

Ibrahima Sory Camara pour avenirguinee.net

 

Comments are closed.