Première journée du BAC: des candidats entre réjouissance et inquiétude à Bonfi !

Les premières épreuves du baccalauréat session 2021 ont été lancées ce jeudi sur toute l’étendue du territoire national. Après les épreuves du français et de l’économie, les candidats du centre collège 2 Bonfi, dans la commune de Matam, ont livré leurs sentiments au micro d’avenirguinee.net.

Mariame Oury Bah, candidate que nous avons rencontrée, indique que :« les épreuves se sont très bien passées. Je me suis en sortie en français où on a donné le résumé du texte. Et, en économie, c’était sur le secteur tertiaire. Je suis convaincue à 1000% que le pari est déjà gagné. Je serai à la fac l’année prochaine s’il plaît à Dieu », a-t-elle dit.

Poursuivant, elle lance une invite à ses camarades : « je dirais à mes ami(e)s de ne pas copier et de respecter les consignes données par le ministre BANO. Comme vous voyez, il y’a trop de rigueurs cette année, ce n’est pas comme l’année dernière… ».

Mohamed Sylla, avec un large sourire, n’a pas caché sa joie. Il dit que: « depuis que les examens ont commencé en Guinée, je n’ai jamais vu de telles rigueurs dans un centre d’examen. Mais, de toutes les façons, je suis confiant », rassure ce candidat.

Pour Aminata Bah, élève d’une école privée de la place, les sujets étaient abordables. La candidate, qui se montre inquiète, dit être quand même confiante. 

« J’ai beaucoup aimé les épreuves d’aujourd’hui, ça n’a vraiment pas été difficile. Je prie Dieu que cela continue jusqu’à la fin des examens », a-t-elle souhaité.

Dans la commune de Matam, 3901 candidats, répartis dans 8 centres, affrontent le BAC cette année. 

Batrou cissoko et Abdoul Karim Touré pour avenirguinee.net

 

Comments are closed.