Présentation de l’ouvrage » Tant d’errances » de Mambi Magassouba, nominé prix Ahmadou Kourouma

0 158

« Tant d’errances », c’est le titre du roman du jeune écrivain guinéen Mambi Magassouba, nominé prix Ahmadou Kourouma 2020 à Genève. L’auteur a présenté ce mercredi 15 juillet 2020, au jardin 2 octobre de Conakry, son œuvre qui traite des sujets liés à l’immigration et d’autres thématiques d’actualité.  Mambi Magassouba parle dans son roman de deux jeunes migrants guinéens qui ont quitté leur pays à la recherche du bonheur à l’étranger.

« J’aborde principalement dans le roman l’immigration. Puisse que c’est l’histoire des jeunes qui décident de quitter leur pays pour l’étranger, ils arrivent dans un premier temps en Algérie tout en gardant certaines spécificités du Maroc. Pour moi, ce n’était pas de viser un pays principalement, mais de parler tout un monde globalement qui est le Maghreb. Ils essayent de se faire une place dans ce pays mais très vite ils sont confrontés au racisme. Le racisme des pays Maghrébins est violent et surtout physique. Ils parviennent à fuir ce racisme-là pour se réfugier en France où ils essayent de faire des études universitaires. Malheureusement, la société française dans sa structure, elle est excluante… », a résumé l’auteur du roman dédicacé devant plusieurs hommes de culture.  

A la place du ministre des sports, de la culture et du patrimoine historique, Abdoulaye Diallo a exprimé le soutien de son département au jeune Magassouba.

 » Je suis venu traduire à Mambi, les chaleureuses félicitations et l’apporter le soutien total du ministère des sports de la culture. C’est une fierté pour la jeunesse guinéenne et toute la nation guinéenne’’, a-t-il dit.

De son côté, le ministre de la jeunesse et de l’emploi jeune, Mouctar Diallo a dit ce qu’il sait du romancier. Témoignant l’attachement du jeune Mambi Magassouba aux valeurs démocratiques de la Guinée.

 » C’est un jeune que j’ai connu en France très engagé pour la démocratisation du développement de notre pays. Je le sais très intéressé à la culture, c’est un patriote présent sur tous les sujets qui concernent notre pays. Donc, je ne suis pas surpris de le voir nominé dans ce prestigieux prix Ahmadou Kourouma 2020.  Alors, je ne doute pas de ses possibilités. Donc, au nom de mon département et du gouvernement, il a tout le soutien du gouvernement guinéen », promet-il.

A noter que cet ouvrage est vendu à 180.000 francs guinéens. Et, Mambi Magassouba devient ainsi l’un des écrivains guinéens nominés prix Ahmadou Kourouma.

Mohamed Camara pour avenirguinee.net

Leave A Reply

Your email address will not be published.