Prise du pouvoir par l’armée : la Cellule Nationale de Crise des Organisations de la Société Civile Guinéenne s’exprime (déclaration)

Après la prise du pouvoir par le Comité National du Rassemblement et le Développement (CNRD) hier dimanche, les acteurs de la société guinéenne réunis dans la Cellule Nationale de Crise des Organisations de la Société Civile Guinéenne. ont tenu ce lundi une réunion d’urgence pour passer au scanner la situation sociopolitique du pays. Dans une déclaration qu’ils ont lue à la suite de cette rencontre, la structure dirigée par Dansa Kourouma dit prendre acte de ces derniers évènements et « invite les nouvelles autorités du pays à la réunion de toutes les conditions de fait et de droit pour favoriser la libération rapide de tous les détenus
en lien avec les évènements politiques antérieures et récentes ».

Ci-dessous, la déclaration.

Déclaration N°1 de la Cellule nationale de crise des organisations de la société civile guinéenne.

Le dimanche 05 septembre 2021, le peuple de Guinée a appris sur les ondes de la télévision nationale, un communiqué annonçant l’arrestation du président de la République, la suspension de la constitution, la dissolution de toutes les institutions républicaines et la mise en place du comité national pour le rassemblement et le développement (CNRD).

Face à cette situation, la société civile guinéenne en tant que force de veille, d’alerte et de propositions s’est réunie en cellule de crise ce lundi 06 septembre 2021.

Après analyse de la situation, la Cellule Nationale de Crise des Organisations de la Société Civile Guinéenne déclare:

1- Avoir pris acte de la situation exceptionnelle qui prévaut dans le pays;

2- Invite les nouvelles autorités du pays à la réunion de toutes les conditions de fait et de droit pour favoriser la libération rapide de tous les détenus en lien avec les événements politiques antérieurs et récents.

3- Recommande la mise en place rapide d’un cadre national de dialogue inclusif et participatif pour une gestion normale et apaisée de la transition.

4- Appelle les nouvelles autorités à œuvrer pour la sécurité des citoyens et de leurs biens tout en préservant L’unité nationale;

5- Enfin, la cellule appelle les populations au calme et à la retenue ;

Fait à Conakry le 06 septembre 2021,

La Cellule Nationale de Crise des Organisations de la Société Civile Guinéenne.

Propos recueillis par Ibrahima Sory Camara pour avenirguinee.net
621269981

Comments are closed.