Prise du pouvoir par l’armée : les propositions de la COPE Guinée aux nouvelles autorités

Une semaine après la prise du pouvoir par le CNRD, qui a mis fin au régime d’Alpha Condé, des acteurs socio-politiques continuent de faire des recommandations pour une transition réussie. Au cours d’un point de presse qu’il a organisé, le coordinateur général de la structure COPE-Guinée, Dr Tamba Paul Kamano a rappelé la nécessité de la mise en place d’un comité de réconciliation et de justice pour consacrer l’union entre les fils et filles de Guinée.

« Dans un pays où les victimes et les bourreaux se confondent, il faut que les nouvelles autorités du pays puissent tirer les leçons du passé. Nous leur demandons de poser les pas d’une justice transitionnelle. Mettre en place un comité vérité et réconciliation… Il faut que le CNRD tranche sur la nouvelle constitution à venir. La limitation d’âge par rapport à la candidature présidentielle, une CENI technique ou politique… il faut tirer les leçons du passé pour éviter à notre pays des perpétuels recommencement », a-t-il préconisé.

Espérant que les recommandations seront prises en compte par les nouvelles autorités du pays, il souligne par ailleurs que sa structure prête foi au Colonel Mamady Doumbouya et ses hommes.

« Nous portons une foi au CNRD et nous estimons que nous serons entendus. Nous ne sommes pas une société civile qui marche ventre à terre pour aller à la recherche de poste. On nous a tendu la main, nous irons voir les autorités et nous leur dirons de poser les pas. Ce qu’ils ont déjà fait en libérant les prisonniers politiques, c’est bon.  Préserver l’intégrité physique et morale de l’ancien président de la République, c’est déjà bon pour la stabilité du pays. Mais, il faut poser des pas vers une justice transitionnelle, on en a besoin et c’est très important. La transition du CNRD doit être sur le sceau de la réconciliation nationale »a conclu Dr Paul.

Ibrahima Sory Camara pour avenirguinee.net
621-26-99-71

Comments are closed.