Prorogation de l’état d’urgence sanitaire : le coup de colère de l’artiste Azaya

A travers un décret lu en début de semaine, le président de la République, prof Alpha Condé a prorogé l’ état d’urgence sanitaire dans le cadre de la lutte contre la Covid-19. Une autre annonce qui ne fait pas d’heureux au sein du secteur culturel. Puisque cela fait plusieurs mois que les concerts, les grands évènements culturels sont interdits ; sans oublier les boîtes de nuit qui restent toujours fermées.

Invité samedi dans l’émission ‘’ Remue-ménage’’ à la télévision Espace, l’artiste compositeur, producteur et chanteur, Azaya a fait sentir sa colère liée à cette décision d’Alpha Condé.

« C’est très dur. Parfois je me demande ce qui se passe. Je crois que la Guinée n’est pas le seul pays où il y a la Covi-19, les autres pays passent à autre chose. Je pense qu’il est temps qu’on pense au secteur de la culture. Les autres sont en train de travailler. Pourquoi tous les secteurs sont en mouvement sauf celui de la culture ? Est-ce que c’est seulement au cours des concerts qu’on peut être atteint de coronavirus ? ou c’est seulement dans les boîtes de nuit ? », s’interroge le ‘’ Messi’’ de la musique guinéenne.

Mesurant l’impact de cette prorogation, l’artiste indique que les autorités « doivent plutôt élargir leur plan de communication et de sensibilisation que d’empêcher les gens à vaquer à leurs activités. Beaucoup d’artistes n’ont pas la chance de se produire hors du pays », estime le patron de musique sans frontière.

Fatoumata Djoubaté pour avenirguinee.net

Comments are closed.