Rencontre CNRD-Diaspora guinéenne: ce que vous devez savoir

Pour clôturer la journée de ce mercredi 15 septembre au compte de la concertation des acteurs sociopolitiques du pays, le Comité National pour le Rassemblement et du Développement (CNRD) a reçu la diaspora guinéenne. Ce, après les représentations des missions diplomatiques. Au cours des échanges, plusieurs points été débattus.

Interrogé, Lansana Bea Diallo, guinéen vivant en Belgique, a précisé qu’« un coup d’État est une chose condamnable par toutes les institutions internationales. Donc, ce qu’il faut mettre en place, c’est une feuille de route dans laquelle on peut avoir confiance et mettre les outils et les moyens pour accompagner cette transition pour arriver enfin à un gouvernement qui permettra d’organiser des élections transparentes et que la personne qui sera élue sera reconnue de tous ».Le président du collectif pour la transition en Guinée, Sorel Kéita a, quant à lui, signalé que les discours du colonel Mamady Doumbouya sont suivis par des actes : « Ce pays devait se bâtir avec tous les enfants et ça c’est très important. La Guinée ne se fera pas sans l’apport et la contribution de tous ses enfants de l’intérieur et de l’extérieur. Et, c’est très important de ne pas opposer les guinéens de l’intérieur à ceux de l’extérieur. C’est ce message que le colonel a partagé et nous avons été très touché d’entendre cela. Il a fait des déclarations formidables depuis le coup de force mais, en réalité, elles ont été suivies d’actes et de faits. Notamment la libération des détenus politiques sans condition », a-t-il déclaré.

Plus loin, le président du collectif pour la transition en Guinée (CTG) a ajouté qu’il faut « que les guinéens les plus malheureux soient notre boussole, les pauvres doivent être nos préoccupations. La Guinée n’est pas seulement un scandale géologique mais un scandale humain, le problème c’est de les amener à travailler ensemble. Aujourd’hui, nous avons une chance historique de transformer nos rêves en réalité et que ce grand pays retrouve de l’espérance ».

Il faut signaler que plusieurs guinéens de la diaspora n’ont pas eu accès à la salle où s’est tenue la rencontre. Le retard est l’une des raisons.

Abdoul Karim Touré pour avenirguinee.net

Comments are closed.