Réouverture des frontières : ‘’ ce que nous avons perdu se chiffre en milliard’’ (Frébory)

A travers un communiqué, le Comité National pour le Rassemblement et le Développement (CNRD) a décidé de la réouverture des frontières entre la Guinée et le Sénégal, 24 heures après celle de la Guinée-Bissau. Une annonce reluisante pour l’Union Nationale des Transporteurs Routiers de Guinée.

Au cours d’un entretien qu’il a accordé à la rédaction d’avenirguinee.net ce mercredi, le président de l’UNTRG, El hadj Frebory Donzo s’est réjoui en ces termes : « c’est une immense joie qui nous traverse aujourd’hui. Car, depuis près d’une année, on a bataillé pour la réouverture de ces deux frontières mais en vain. Donc, on est très satisfait et ça va fructifier un peu notre transport et notre avoir », a-t-il martelé.

Poursuivant, il indique que : « cette décision est profitable pour les transporteurs parce que quand vous êtes vers Koundara le mercredi ou jeudi, il y a des centaines de camions qui traversent le Sénégal. La frontière du Sénégal sert pour deux pays : le Sénégal et la Gambie. Donc, tous les véhicules qui vont et entrent par la Gambie et le Sénégal passent par la frontière sénégalaise et ce sont des centaines de camions.  Arrêter ce transport pendant une année, vous devrez imaginer ce qu’on a pu endurer et ce qu’on a pu perdre du point de vue chiffre d’affaires dans nos activités. Ça se chiffre en milliard du point de vue perte », déplore-t-il.

Le régime déchu avait décidé de la fermeture des frontières entre la Guinée et ses voisins à la veille de l’élection présidentielle dernière pour ‘’des raisons sécuritaires’’. Une décision que n’admet plus Frebory Donzo car, selon lui, : « cela avait dépassé ce cap. C‘était devenu un problème d’ego entre ces différents Chefs d’État, c’était ça la réalité. Et, personne ne voulait faire profil bas ».

Ibrahima Sory Camara/Ibrahima Sory Sylla pour avenirguinee.net

Comments are closed.